Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 07:05
Après deux merveilleux jours à Jiaju et dans les environs, nous avons repris un véhicule pour nous enfoncer encore plus loin dans les montagnes. Nous nous sommes rendus à Dangling, un minuscule village à une soixantaine de kilomètres de Danba.

Mais, il nous a fallu pas moins de 5h pour l'atteindre ! Il faut dire que la piste qui servait de route ne permettait guère de dépasser les 10km/h... Elle semble plutôt lisse sur la photo mais croyez-moi ce n'était pas le cas du tout.












Nous sommes arrivés vers 18h. Nous étions hébergés chez le chef du village dont voici une partie de la maison.



















Voici la salle principale (bien équipée comme vous voyez avec télé et enceintes) qui sert à la fois de salon, salle à manger et cuisine.













Les meubles sont très colorés.
















La partie cuisine




















Ne cherchez pas les toilettes : il n'y en avait pas. Lorsque j'ai voulu savoir où elles se trouvaient, on m'a répondu : "Tu vas où tu veux". Ah, euh... très bien. Finalement, ce n'est pas plus mal car au moins pas d'odeurs ni de visions d'horreur à supporter. Cependant lorsqu'il fait nuit noire, ce n'est pas très pratique. Je devais avoir l'air fine en train d'enjamber poules, porcs et autres animaux pour traverser la cour à la lumière de mon téléphone portable pour trouver un coin tranquille et un peu abrité...

A peine arrivés, nous avons pris un sentier pour nous rendre à une source d'eau chaude dont notre hôte avait parlé. Nous sommes partis au crépuscule et lorsque nous l'avons enfin atteinte, il faisait complètement nuit. Mais 4 villageois s'y baignaient. Gentiment, ils nous ont laissé la place rapidement. J'ai un peu hésité à y aller mais comme il faisait nuit et que nous n'y voyions rien et que les autres filles ne semblaient pas gênées par le fait que garçons et filles partagent le même bassin, j'ai plongé moi-aussi dans l'eau. Et c'était incroyable : autant l'air était glacial, autant l'eau était réellement chaude voire brûlante. Evidemment, il fallait s'allonger jusqu'au cou car si on laissait un bras à l'air, on sentait immédiatement le froid nous saisir. Nous avons passé au moins une heure dedans dans une ambiance très bon enfant et surtout magique. Imaginez un peu : il fait nuit, vous êtes allongé confortablement dans une eau brûlante sous un ciel scintillant de milliers d'étoiles, à plus de 3000m d'altitude, entouré de montagnes aux sommets enneigés et dans un silence total que ne vient troubler que le bruit des cascades environnantes. Encore un merveilleux souvenir !

Cependant, la sortie du bain fut terrible : pendant que nous étions bien au chaud, nos vêtements eux étaient glacés. Heureusement, la marche de retour nous a rapidement re-réchauffés. Lorsque nous sommes entrés dans la maison, mes compagnons ont éclaté de rire en me voyant : je ne m'étais pas rendue compte que des glaçons s'étaient formés au bout de mes cheveux (ceux qui avaient touché l'eau) ! C'est pour vous dire à quel point la température n'était pas très élevée !

Mais, les Tibétains ont une recette "traditionnelle" contre le rhume : le .... coca-cola chaud au gingembre .... Non, non, je n'ai pas fait d'erreur de frappe. A notre retour, j'ai vu la maîtresse de maison verser plusieurs bouteilles de pepsi (ça ne marche peut-être pas avec le coca-cola ?) dans un récipient qu'elle a posé sur la "cuisinière" et dans lequel elle a ajouté quelques morceaux de gingembre. Apparemment, cela fonctionne avec du thé aussi, si cela peut vous rassurer.... Alors, comment était-ce ? Bah, j'étais déjà enrhumée donc je ne ressentais guère le goût, mais c'était buvable. J'ai testé la version avec le thé : c'est quand même meilleur !


Le reste de la soirée fut très sympa. Le chef du village avait convié toute sa famille et des amis avec qui nous avons dû trinquer (je n'aime pas l'alcool, donc c'est plutôt une punition pour moi, d'autant qu'à la manière chinoise, c'est horrible : il faut le faire plusieurs fois et avec chacun ! A chaque fois je ne trempais que les lèvres dans mon verre mais les hommes, eux, vidaient leur verre d'un seul coup ! Ils étaient bien joyeux à la fin....).

La partie la plus intéressante à mon goût, fut celle où les femmes se sont rassemblées pour danser ensemble. Les danses tibétaines ne sont pas très compliquées : ce sont surtout des danses en cercle et les mouvements des bras sont toujours un peu les mêmes. Certaines ressemblent même à des danses bretonnes, je trouve. Si, si, sans rire. Evidemment, je n'ai pas pu y échapper, il a fallu que je participe aux danses aussi mais, au moins, pendant ce temps-là, je n'avais pas besoin de trinquer ! Ouf !






Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Sichuan
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives