Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 15:49
 Voilà, je suis en vacances depuis samedi, enfin, officiellement car je n'ai terminé qu'aujourd'hui de m'occuper des examens. J'avais fini de corriger ce week-end mais il me restait encore à m'occuper des diverses autres documents que nous devons joindre aux copies d'examen. En fait, cela fait penser à la scène du film "L'auberge espagnole" lorsqu'une secrétaire rappelle à Xavier tous les papiers dont il a besoin pour le programme Erasmus et que l'écran se remplit peu à peu d'un tas de feuilles. Moi, ça été un peu la même chose. On a commencé par me dire qu'il fallait les notes en deux exemplaires, puis une copie des sujets, puis les corrigés. Ensuite, on ne m'a prévenue que la semaine dernière qu'il fallait aussi les sujets de l'examen B "de rattrapage" et ceci pour chaque examen, bien sûr ("mais si aucun étudiant n'est au rattrapage, pourquoi prévoir un examen B?" ai-je demandé stupidement. A question bête, réponse bête "C'est toujours comme ça qu'on fait", évidemment !). Et les corrigés des examens B, cela va sans dire. Et finalement, la feuille d'analyse des notes : feuille entièrement en chinois, je précise, et qui donne des consignes détaillées pour l'analyse des notes, consignes qu'une des profs a eu bien du mal à me traduire. Super ! Mais comme d'habitude, en tant qu'étrangère, j'ai un statut privilégié : "tu fais comme tu veux". C'est sans doute la réponse que j'ai le plus entendue de ma directrice. Autrement dit, si on reformule, ça donnerait quelque chose du genre "bien sûr, c'est important que les étudiants aient un prof étranger mais, vous n'êtes qu'une étrangère, donc ça ne compte pas vraiment en fait". Donc, grâce ou à cause de cela (je ne sais lequel choisir), j'ai le "privilège" de faire ce que je veux en cours, de noter les examens plus sévèrement (mes étudiants m'ont confié que lorsqu'il y a des rattrapages, c'est généralement ceux de l'examen du prof étranger). Selon mes étudiants, il n'y a qu'un ou deux élèves au rattrapage lorsqu'il s'agit d'un "gentil" prof étranger et 3 ou 4 quand il est "moins gentil". Donc, pour rester fidèle à ma réputation, je n'ai sur mes 5 élèves qu'un seul qui va être au rattrapage. Ce n'est pas pour autant que je leur ai mis des bonnes notes. Il est plutôt rare qu'elles dépassent les 80 ou 85 sur 100 (contrairement à mes collègues chinoises). A vrai dire, les copies des 4ème année m'ont désespérée : certains ont un niveau même pas digne des 2ème année. J'ai donc demandé si c'était possible que certains 4ème année soient au rattrapage. La réponse s'est faite attendre. J'ai donc reformulé ma question :
- "Y a-t-il des rattrapages pour les 4ème année?".
C'était une interrogation claire, non ? Au lieu d'un "oui" ou "non", j'ai eu droit à une réponse floue comme d'habitude :
-"C'est-à-dire qu'on ne sait pas encore parce que c'est compliqué à cause du stage qu'ils doivent faire et qui n'est pas forcément à Qingdao et puis souvent ils travaillent....".
-"Donc il n'y a pas de rattrapages organisés pour les 4ème année ?" ai-je posé différemment pour confirmation. 
-"Euh, c'est possible..."
-"C'est-à-dire que c'est possible qu'il y ait des rattrapages ou est-ce que ce n'est pas possible?"
Et là, j'obtiens enfin une réponse :
-"Il y aura sans doute une occasion mais juste une seule".
A partir de ce moment, j'ai renoncé. Etant donné que les étudiants obtiendront forcément la moyenne du premier coup au rattrapage, j'ai décidé de ne plus me casser la tête  et d'attribuer la moyenne à tout le monde
(je parle pour les 4ème année à qui l'on "donne" véritablement le diplôme, il n'y a pas d'autres mots. Pour les 2ème année, c'est plus facilement envisageable de faire des rattrapages même s'ils auront la moyenne eux-aussi, au final). Enfin, 60/100 pour être plus précise car c'est plus que la moyenne; ce qui d'ailleurs n'a pas été sans me poser un problème : où trouver des points ???? Surtout pour l'examen d'audiovisuel de 4ème année où certains étudiants n'ont rien rempli dans quelques exercices. Si encore ils avaient écrit quelque chose, j'aurais pu repêcher quelques points perdus, mais là, j'ai galéré. En dernier recours, j'avais la possibilité de "trafiquer" la deuxième note (celle de l'attitude en classe) mais cela me faisait vraiment mal au coeur de donner plus de 60 à ceux qui ne sont jamais venus en cours. Bref, comme vous le voyez, ce n'est pas triste et surtout ce n'est pas objectif du tout. Ma jeune conscience professionnelle se trouve bien mise à mal mais je n'ai pas l'âme d'une rebelle et vouloir changer l'administration chinoise serait comme se battre contre des moulins à vent.... Ce qui est le plus absurde dans toute cette histoire, c'est qu'ils semblent faire cela très sérieusement : analyse de notes, préconisations pour améliorer ce qui n'a pas été réussi dans l'examen, examens de rattrapage avant même de savoir s'il y aura des rattrapages, double signature sur les copies et les analyses de notes (sachant que ma directrice a signé les copies sans regarder l'attribution des points, évidemment ! Elle s'est juste intéressée aux notes finales). Ainsi, bien de la paperasse et des tracasseries pour pas grand chose. Enfin, dernière chose : j'avais l'impression d'être très lente à corriger mes copies mais j'ai appris aujourd'hui que c'est moi qui avais le plus d'examens ! Ah, moi qui commençais à culpabiliser...

Pour finir sur le chapitre scolaire : mercredi dernier, j'étais conviée ainsi que les autres profs du département français à un dîner de fin de semestre offert par la directrice sachant que l'argent était dans une enveloppe à l'entête de la fac, je me demande dans quelle mesure cette invitation était personnelle. Après tout, je suis sans doute trop suspicieuse : le département français a peut-être un budget pour ce genre d'activités ou peut-être était-ce la somme destinée aux étudiants pour les dédommager des frais pour la pièce de théâtre (ils n'ont reçu que 500 yuans alors que ceux du département allemand ont eu plus de 1000 yuans). Chuttt ! Je cesse là mes insinuations et mon mauvais esprit. Longue soirée très ennuyeuse : seul point positif, 14 plats ! Nous étions 8 dont une prof que je n'avais jamais vue car elle était en congés maternité et va revenir travailler au second semestre. Il y a quand même quelque chose qui m'échappe : il y avait déjà 5 profs chinoises, plus la directrice et moi-même qui donnions des cours au premier semestre alors que nous n'avons qu'une classe par niveau et que je rappelle qu'il n'y a pas de 3ème année, cette année (il y a eu une année blanche dans le recrutement d'étudiants, j'ignore pourquoi). Or, au second semestre, il y aura une prof de plus et une classe de moins puisque les 4ème année ne seront plus là. Question : comment occuper tous les profs ? Pour l'instant, je me retrouve avec 4 cours, soit 8h de cours  au lieu de 12h. Ca va être la belle vie (question inquiétante : mon salaire suivra-t-il le mouvement ??? ce qui serait bien fâcheux pour l'état de mes finances). Affaire à suivre...

Pour en revenir au dîner, nous avions un convive supplémentaire à notre table : l'ancien directeur du département français. Et, là, je retire toutes les critiques que j'ai pu faire sur le niveau de français de ma directrice car qu'est-ce qui est pire qu'un directeur de département de langue étrangère qui ne maîtrise pas bien la langue en question ????? Et bien, un directeur qui ne la parle pas du tout !! Si, si, c'est possible. Et je peux en témoigner. Il n'a même pas pu prononcer un "bonjour" en français, c'est pour dire ! Et comment ma directrice a-t-elle été amenée à remplacer cet homme ? C'est qu'il a reçu une promotion et tenez-vous bien celle de (vu que cela n'existe pas en France, j'ai un peu de mal à trouver un titre convenable) "Directeur des activités du Parti au sein de l'université" (vous comprenez de quel Parti je parle bien sûr). Comme quoi le français mène à tout.... J'ai d'ailleurs appris au cours de cette soirée que 4 de nos profs font parties du Parti, non par conviction mais parce que pour les fonctionnaires, les profs et ce genre de catégories sociales, cela facilite les choses pour trouver un travail,
si j'ai bien compris, ou peut-être avoir une promotion, qui sait... Sinon, sachant que ce brave homme ne parlait pas un mot de français et que ma directrice n'est pas des plus à l'aise dans cette langue, j'ai subi 3h intensives de chinois. Aucune considération pour moi mis à part deux ou trois questions mais c'est vraiment tout. Si au début, je me suis efforcée d'essayer de capter au moins de quels sujets ils parlaient, j'avoue que j'ai fini par m'en lasser et que je n'avais qu'une idée en tête : rentrer chez moi ! Cependant, je me suis bien amusée à observer le rituel des toasts. C'est vraiment quelque chose en Chine ! Car contrairement à nous qui portons un unique toast, les Chinois aiment les multiplier et les porter collectivement ou individuellement. Or, sachant que les toasts se font avec de l'alcool et que certains vident leur verre d'un trait à chaque fois, ils doivent être bien "pompettes" à la fin de la soirée. Je n'ai pas pu y échapper et, moi qui déteste la bière, ai dû, malgré tout, faire comme tout le monde. Heureusement, nous ne sommes pas obligés de vider le verre à chaque fois, tremper les lèvres suffit (j'ai pu constater que je n'étais pas la seule à user de cette tactique). La directrice a commencé avec 3 ou 4 toasts : un pour nous remercier de notre travail, l'autre pour souhaiter que tout aille bien cette année également, un autre pour souhaiter bonne chance à une des profs qui passe un examen de je ne sais pas quoi... Et les autres, on a arrêté de me traduire, alors je ne sais pas.... Ensuite, l'ancien directeur en a fait 3 ou 4 et puis individuellement après. Ah, dernier détail, généralement lorsqu'ils font un toast, avant de porter le verre à leurs lèvres, ils frappent doucement plusieurs fois le verre contre la table. Une façon d'approuver, j'imagine.

Voilà les épisodes "marquants" de ma semaine. Il faut dire que ces deux dernières semaines ont été très monotones : être à l'université mais sans avoir cours et sans presque voir mes étudiants occupés avec leurs examens. Et maintenant que les dortoirs des étudiants sont fermés et qu'ils sont donc tous partis chez eux pour les vacances, je vous laisse imaginer à quel point le campus semble désert, voire sinistre. Nous ne sommes plus qu'une poignée d'étrangers à peupler encore l'université. Mais là aussi, les rangs se vident. Beaucoup repartent chez eux (il faut dire que la majorité sont Coréens ou Japonais et que c'est moins loin que la France !) ou vont partir voyager comme moi bientôt. Il ne me reste en effet que 3
jours avant mon départ pour un mois de vacances. Programme : Yunnan avec un temps doux et des paysages magnifiques; Ningbo pour passer la fête du printemps dans la famille d'une amie chinoise et puis tourisme dans la région et aux alentours sans doute (je n'ai pas encore défini cette partie du programme) et peut-être un passage par Harbin (si j'ai le courage d'affronter -30°c, selon mes étudiants, mais j'ai très envie de voir les sculptures de glace) avant de revenir à Qingdao. Les cours reprennent le 3 mars et je dois être là le premier. Mais je vous parlerai de la rentrée plus tard. Si j'étais courageuse, je mettrai à profit les 3 jours qui me restent pour commencer à préparer mes cours... Mais j'ai aussi mon vocabulaire chinois de base à réviser, histoire de pouvoir papoter avec des Chinois pendant mon voyage j'espère. Surtout que je vais le faire toute seule (alors qu'au début, une des profs de mon département voulait m'accompagner). Finalement, ce n'est pas plus mal. C'est vrai que voyager avec une personne qui parle la langue, c'est bien pratique. Mais, étant donné les gens serviables et sympas que j'ai rencontrés pendant mon premier voyage, j'espère bien qu'il en ira de même cette fois-ci également. Et puis, cela m'obligera à faire l'effort de parler chinois (enfin, le peu que je possède). J'imagine qu'il n'y aura pas beaucoup de touristes occidentaux à cette époque-là de l'année, donc les autochtones seront sûrement curieux de me voir là toute seule !

J'ai hâte d'y être !!!! En tout cas, il est fort possible que je n'ai pas internet sous la main de façon régulière ou que je n'ai pas le temps (surtout bavarde comme je suis !) de publier des messages avant mon retour; donc ne vous étonnez pas de mon silence...

Et pour terminer pour de bon, une petite photo de mon appartement : c'est la pièce principale que j'ai décorée aux couleurs du nouvel an chinois : lampions, calendrier, noeuds chinois...

undefined























Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miyu-chan 21/01/2008 21:50

J'adore votre décoration ! C'est simple, jolie et classe ^.^Et vous êtes maniaque, c'est vraiment très bien rangé (j'admire, quand je vois ma chambre, ça fait peur)En tout cas, profitez de ces vacances bien méritées ! J'attend votre réçit de voyage (un pavé s'il-vous-plait !!!)

armel 22/01/2008 11:18

Merci pour les compliments. Mais il faut que je fasse une confession : mon appartement n'est pas toujours aussi bien rangé (il y a des témoins malheureusement qui pourraient le confirmer !). J'ai fait un effort pour la photo ! Quant à la déco, si c'est simple; il y a une autre raison : c'est que dès que j'accroche qq chose aux murs, le plâtre s'en va lorsque je le décroche ! donc j'évite; d'où une sobriété forcée mais qui ne me déplaît pas, en effet.Quant au pavé, je vais faire de mon mieux !

yves boudaud 21/01/2008 21:13

Hola Armel,J'ai lu ton commentaire, je transmets à Fanny.Surtout bravo pour ton blog, d'une richesse extraordinaire.J'ai choisi mon fournisseur, en voyant ton blog. J'espère qu'il ne va pas te lâcher. Amicalement.Yves

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives