Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 08:01

Pas de grands changements pour moi en 2014, si ce n'est :

- mon mariage

- mon déménagement de Shenzhen

- mon emménagement à Guangzhou (Canton) chez mon mari

- mon nouveau travail à partir de septembre

- la chasse aux produits rares dans les supermarchés de Guangzhou pour faire de bons petits plats

 

Bref, rien de très spécial, donc.

 

Mais, commençons par parler de mon nouvel environnement.

 

Je me suis installée à Guangzhou dans l'appartement fourni par l'entreprise pour laquelle travaille mon mari. Nous habitons dans la banlieue, le district de Nansha.


http://www.shippingtribune.com/wp-content/uploads/2012/10/guangzhou.jpg

 

http://europe.chinadaily.com.cn/business/images/attachement/jpg/site1/20120509/f04da2db14841113ef4f0d.jpg

 

On ne peut pas se plaindre puisque nous ne payons pas de loyer et l'ensemble résidentiel où nous sommes - le Country Garden (南沙碧桂园) - est bien plus chic que l'immeuble où se trouvait ma chambre sur mon ancien campus !


juillet-2014 0306

 


 

Nous sommes logés au 3ème étage (balcon de droite). L'appartement donne sur la rue / l'avenue / le boulevard, c'est donc très bruyant et comme le balcon est couvert de particules noires et de poussières, on n'y met guère les pieds. J'aurais préféré la cour intérieure.


Voici l'entrée de la résidence.

 

juillet-2014 0314

 

Voici la cour intérieure.

 

juillet-2014 0315


juillet-2014 0317


Voici la cuisine et le salon.


juillet-2014 0326

(Vous noterez le papier toilette . Que voulez-vous, quand on vit en Chine depuis tant d'années, on fait comme les Chinois, on se sert du papier toilette pour plein de choses : essuie-tout, serviette, mouchoir...)


juillet-2014 0330


Voici la vue depuis le balcon (vue sur la gauche, la droite et en face de l'autre côté de la "rue")

 

juillet-2014 0324


juillet-2014 0323


juillet-2014 0322


Vous le voyez, tout est démesuré en Chine. La "rue" en face de notre résidence est une .... 8 voies ! Le pire, c'est que la circulation ne justifie pas une telle taille. Je me demande s'ils l'ont fait en prévision du développement futur de la ville ou juste parce qu'ils avaient de la place.


En face, ils ont fini de construire l'année dernière un supermarché à côté duquel plusieurs enseignes se sont installées (vous reconnaîtrez Pizza Hut ou KFC, par exemple). Ne vivons-nous pas dans un environnement très international ? J'ai même trouvé du beurre salé de la marque Elle et Vire dans le SPAR (le nom du supermarché) en face ! Ils vendent aussi de la mayonnaise, du miel ou du lait français. Il faut dire que j'ai croisé au moins une dizaine d'occidentaux dans le quartier depuis que je me suis installée ici. C'est incroyable !

Quand je venais voir mon copain il y a quelques années, on me regardait comme si j'avais 3 têtes mais maintenant je passe (presque) inaperçue ! Oh, joie ! Je me fonds à ce point dans le décor qu'un Chinois récemment m'a demandé de quelle province je venais. Soit il se moquait de moi, soit il était myope... Encore que, je peux imaginer qu'ils trouvent étrange qu'une étrangère vive dans ce quartier. Après tout, on m'a déjà demandé si je venais du Xinjiang (la province la plus à l'ouest de la Chine); alors je suppose que ce cette remarque n'est pas si incongrue...


Guangzhou accueille un grand nombre d'étrangers, mais le district de Nansha où nous sommes, est très loin du centre. Il nous faut entre 1h30 et 2h pour l'atteindre en transports en commun. La plupart des collègues de mon mari sont venus seuls en Chine; leur femme préférant rester au Japon pour que les enfants poursuivent leur scolarité là-bas et pour éviter les problèmes de sécurité personnelle et alimentaire ici. Pour les couples sans enfant, quelques femmes ont accompagné leur mari mais, dans ces cas-là, ils logent plus près du centre de Guangzhou. Les collègues de mon mari sont horrifiés à l'idée que j'habite à Nansha, comme si c'était le district le moins développé du monde. Certes, il n'y a pas de taxis, que des motos-taxis ou des faux taxis (mais je peux prendre le bus); certes, c'est loin du centre (mais j'ai un travail alors j'ai autre chose à faire que du shopping pendant la journée); certes, c'est loin de tout supermarché qui vend des produits importés (mais on ne pas va mourir si on achète des légumes au supermarché d'en face). Comme s'ils savaient ce qu'ils mangent quand ils vont au restaurant ? Je suis d'accord qu'il faut faire attention; mais de toute façon, on consomme des tas de produits dont on ignore l'origine et la façon dont ils sont manipulés. A choisir, je préfère manger les légumes du supermarché du coin bien lavés par mes soins et cuits dans de l'eau relativement propre (de la fontaine à eau) que des légumes dans un restaurant dont on ne sait s'ils ont été lavés ou pas. Bref, les commentaires des collègues de mon mari snobinards, collet-montés et très japono-conservateurs-je-déteste-tout-ce-qui-n'est-pas-japonais--mais-comme-je-gagne-beaucoup-plus-d'argent-ici-donc-j'y-reste m'énervent. 

En plus, j'ai une bonne raison pour avoir décidé de rester ici, c'est que j'ai un accès direct ou presque à mon futur lieu de travail. En effet, la ligne de méro n° 4 mène directement de Nansha (Jinzhou : le terminus de la ligne 4) au quartier universitaire ("Higher Education Mega Center", les traductions donnent des noms très pompeux...).

http://www.efairbooking.com/cantonfair/image/Location%20Map%20of%20Metro%20Canton%20Fairs.gif

http://www.guangzhou.gov.cn/node_2366/node_2376/img/2012/02/27/1330325346381243_1.jpg

 

Cela dit, je dois prendre un bus pour atteindre le métro (10 minutes + 15 à 20 minutes d'attente pour le bus); puis le métro (40 minutes) puis reprendre un bus pour atteindre l'université de Guangzhou (10 à 20 minutes). Ce n'est donc pas le plus pratique mais de toutes les autres écoles avec qui j'ai eu des contacts, c'était la plus proche de Nansha. En plus, j'aurais le droit à un logement sur le campus également; si jamais je dois partir tôt ou rester tard, ça peut être une option intéressante. Donc, ce n'est pas si mal.

 

Autrefois surnommé "la Sibérie" de Guangzhou, le district de Nansha de la taille de Singapour est situé au centre du Delta de la rivière des Perles. Pendant 30 ans, il a été plutôt ignoré par Guangzhou mais il s'est incroyablement développé récemment. Quand je venais passer le week-end chez mon copain (à l'époque) il y a quelques années, on ne voyait que des fermes piscicoles, des champs de bananiers, des gargottes, des palmiers, des maisons sur pilotis au bord des rivières,... (le portrait semble plutôt idyllique mais je ne mentionne pas les rivières aux eaux d'un noir huileux suspect, les odeurs, les décharges à ciel ouvert... ). 


http://img3.fengniao.com/album/upload/2/244/48784/9756635.jpg

 

En moins de 5 ans, la péninsule s'est transformée.


Exemple de la marina de Nansha :


http://www.asia-pacificboating.com/uploads/features/2011/09/img-5652.jpg

(il y a moins de 3 ans au début de sa construction)

http://www.charterworld.com/news/wp-content/uploads/2013/02/Nansha-Marina-the-first-superyacht-marina-in-China-that-has-joined-Art-Marine-Marinas-Destination-network-665x423.jpg

(maintenant)

http://www.china-boating.com/uploads/news/2013/05/20130510170452_53239.jpg

(projet)


Il faut dire que le gouvernement de Guangzhou a décidé d'investir dans ce district car il se trouve à la pointe du triangle Hong-Kong  - Macao - Guangzhou. C'est d'ailleurs à Nansha qu'il faut aller si on veut prendre le ferry entre Guangzhou et Hong-Kong. 

Les investisseurs considèrent que le potentiel de Nansha est immense et ils veulent en faire une zone verte facilement accessible, une zone pour prendre l'air et se relaxer. Il y a encore du travail - à mon avis - car ce n'est pas leurs espèces de parcs botaniques tout boueux ou leurs restaurants aux terrasses pleines de moustiques et aux chaises en plastique qui vont attirer les touristes en masse...

Plus de 300 projets d'investissement ont été présentés à Nansha ces 10 dernières années. De nombreuses routes ont été construites, de nouveaux quartiers résidentiels et commerciaux ont vu le jour. Comme je l'ai déjà dit, le changement s'est produit sous mes yeux. C'est bien simple : j'ai vu le supermarché en face de chez nous être édifié en un an. Et je ne peux même pas tenir le compte de tous les nouveaux gratte-ciels qui surgissent de terre chaque jour. C'est impressionnant. La ville de Jinzhou où je prends le métro est méconnaissable. Les rues du centre n'ont pas changé, mais tous les champs autour ont disparu pour laisser place à des immeubles.


http://static.elong.com/images/hotels/hotelimages/20/52001069_0_5_0_3.jpg


http://img1.soufun.com/album/2014_06/18/1403056443956_000.jpg


http://img1.soufun.com/album/2014_06/18/1403056426901_000.jpg

 

Nansha est en fait assez représentatif de ce qui se passe en Chine actuellement. Si on regarde de loin, on est médusé par le spectacle offert; mais si on s'approche, on remarque toutes les finitions mal soignées, les détails négligés, les erreurs de conception et la trop grande rapidité d'exécution. C'est d'ailleurs pourquoi les villes chinoises sont plus belles la nuit quand elles brillent de mille feux que le jour.

Nansha est également représentatif du décalage entre les investissements dans le hard power et le soft power. J'ai toujours l'impression en Chine qu'on cherche plus l'esbroufe que le résultat. On mise tout sur une architecture futuriste, des infrastructrures démesurées, des banques et des bureaux administratifs imposants, etc... Mais qu'en est-il de l'investissement au niveau des services, de l'éducation, des soins ? On voit des gens gravement mutilés mendier dans la rue, de vieilles femmes qui doivent faire les poubelles pour trier les bouteilles en plastique, des hommes aux traits burinés tirer des charettes au lourd chargement... Il faudrait offrir plus de sécurité dans les transports ou dans l'alimentation, par exemple. Dans chaque pays, il y a des injustices et c'est désespérant de voir des gens qui dorment dans la rue ou faire la manche dans le métro dans des pays riches comme la France. Mais, la Chine, pays qui se dit communiste, oups "à l'économie socialiste de marché", avec sa super croissance, ne devrait-elle pas montrer l'exemple ? Certes, la Chine a besoin de plus d'infrastructures et de quartiers résidentiels, mais faut-il mettre autant d'argent dans ces constructions ? Ne devrait-elle pas prendre plus de mesures pour tenter d'endiguer les écarts effroyables qui se creusent entre les riches et les pauvres ? Donc, voilà, à Nansha, des villes nouvelles se créent tous les jours, gracieuses et flamboyantes, et pendant ce temps-là, la vie des gens n'a pas tellement changé, elle, depuis ces dernières années.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives