Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:39

Je ne suis pas très cultivée, alors j'avoue que lorsque j'ai vu de la pub partout à Shenzhen concernant cet événement, je me suis demandée si j'étais la seule à en ignorer l'existence. Il semblerait que non puisque mes collègues (autres profs étrangers) n'en avaient jamais entendu parler non plus.

 

http://portalcmspic.sz2011.org//upload/Image/default/2011/05/20/ff808081300c643201300cb78ccf001f.jpgMais, au fait, que sont donc que ces Universiades? En gros, ce sont les jeux olympiques des universités, une compétition internationale universitaire multi-sports (cf wikipédia). Je pense que je ne suis pas la seule Française à ne pas connaître cette compétition puisque, apparemment (saint wikipédia, amen), la France n'en a été l'hôte qu'une fois depuis la création (à moins que je n'aie sauté une ligne) et, en plus, dans les années 60; autant dire que cela remonte aux calendes grecques.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Et alors pourquoi en parle-t-on autant à Shenzhen ? Tout simplement parce que la ville reçoit l'événement cette année (en août). La Chine semble avide d'organiser ce genre de grands rassemblements internationaux et de mettre les petits plats dans les grands à chaque fois pour impressionner les visiteurs. Après Beijing et les Jo en 2008; l'Expo universelle à Shanghai et les jeux Asiatiques à Guangzhou en 2010; voici donc les Universiades à Shenzhen en 2011. Certes, tout le monde s'en fiche (pour ce dernier en tout cas), mais  n'empêche que ça fait bien sur le CV "je-suis-une-grande-puissance-et-je-vous-le-prouve-nananère" ou sur le CV "regardez-comme-on-est-super-fort-et-que-nous-d'abord-on-est-capable-de-faire-des-supers-cérémonies-et-de-développer-des-supers-infrastructures-et-d'accueillir-plein-de-gens-et-de-vous-en-mettre-plein-la-vue-na !"

 

C'est vrai que c'est impressionnant. Je ne sais pas pourquoi mais cela ne m'avait pas particulièrement frappé à l'époque où je résidais à Qingdao, mais maintenant, je suis estomaquée par la frénésie de la Chine pour développer ... tout, à tout va. Dans presque toutes les grandes villes que j'ai récemment visitées, on voit que des lignes de méto sont en construction; les routes et les autoroutes s'entrecroisent à n'en plus finir, les immeubles poussent comme des champignons; et le train à grande vitesse aussi (vous avez peut-être entendu parler du Shanghai-Beijing qui roule à plus de 300 km/h; il devait aller plus vite mais les autorités ont décidé de limiter la vitesse pour des raisons de sécurité; n'est-ce-pas rassurant ? mouais....). Bref, on rase, on détruit, on casse, et puis on reconstruit, on rebâtit plus haut, plus grand, plus moderne. Et si vite ! Et puis cela s'effondrera un jour car il suffit de voir que certaines parties du trottoir nouvellement refait après la construction du métro aux abords de mon école commencent déjà à se déformer et que des ornières se sont déjà formées (en moins d'un mois...). Enfin, cela est un autre sujet.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/a/a4/SZMetro_RtDig.pngPour en revenir aux Universiades de Shenzhen, je voulais donc souligner que la ville s'y prépare depuis 2007 et qu'elle a été un véritable chantier dernièrement pour terminer en hâte les travaux de rénovation et constructions diverses faites à l'occasion de cet événement.

Avant, c'est-à-dire jusqu'à cette année, nous n'avions que deux lignes (une partie de la verte) et la rouge, 5 stations uniquement). Voyez un peu le changement !

 

Et la bonne nouvelle, c'est que nous héritons donc d'une ligne de métro près de notre institut; ce qui manquait cruellement.

 

 

 

 

 

 

Je me focalise surtout sur le métro car c'est le seul changement dont je vais égoïstement profiter, le reste - les stades, les autoroutes, les malls et autres - ne m'intéressent t pas vraiment.

 

Sinon, comme pour tous les autres événements de ce genre, il y a bien sûr les bénévoles / les volontaires chargés de guider et d'informer les visiteurs. Enfin, les "volontaires".... Ma collègue chinoise au collège où j'enseigne quelques après-midis par semaine m'a confié en soupirant qu'elle n'allait pas pouvoir rentrer dans sa province natale cette année pour voir sa famille car elle "était obligée d'être volontaire" pour cet été. D'autant plus qu'elle parle français, cela fait donc d'elle une valeur assez importante puisque les bénévoles sont notamment là pour aider les étrangers ou faire de la traduction / interprétation. "Devoir être volontaire" est un bel oxymore, n'est-ce-pas ? En tout cas, cela résume la situation de beaucoup de Chinois et, en particulier, de beaucoup de mes collègues chinois qui travaillent dans le domaine des langues étrangères. Sur le site officiel, j'ai noté que "Comme le bénévolat est une tradition à Shenzhen, les gens de différents milieux et de diverses organisations s’engagent activement à servir l’Universiade 2011 et cela apporte une autre excellence à la ville de Shenzhen, connue pour son innovation." Mouais, si vous le dites... D'après ce même site, le nombre de ces bénévoles serait maintenant de  1 270 000 !!  Quoique vu à l'échelle de la Chine....

 

Bon, encore une fois, je m'emporte et me montre critique envers mon pays hôte. Mais, c'est vrai que cela me hérisse le poil toutes ces démonstrations de puissance, les slogans grandiloquents, la démesure. J'ai vraiment du mal avec les gens - ou les pays, en l'occurrence- qui ont font trop (la France n'échappe pas à la critique, entendez bien, mais restons concentrés sur la Chine). Cela me paraît incroyable que la ville dépense tant pour ce qui reste un événement sportif assez mineur, reconnaissons-le. Sérieusement, je doute que les autres pays rediffusent des épreuves ou même évoquent le sujet aux infos. Certes, c'est important pour les participants (est-ce le cas, d'ailleurs ? S'agit-il de futurs athlètes ou justes d'étudiants qui aiment le sport ?), mais franchement, on s'en fiche, non ? Alos qui la Chine, Shenzhen cherche-t-elle à impressionner ? Les Chinois, sans doute. Après tout, depuis l'antiquité romaine, on sait que ce qui importe pour gouverner, c'est "du pain et des jeux". Parfois, j'ai le sentiment que la Chine se lance dans des projets titanesques qu'elle achève plus (en apparence) ou moins (dans les détails) juste pour  "faire bien". Elle possède un côté terriblement "bling bling" et "m'as-tu-vu" et cela m'agace car cela se révèle souvent être un gâchis, une dépense inutile et mal pensée. Je prends pour exemple un stade qui a été construit dans la banlieue de Guangzhou pour les Jeux Asiatiques à l'automne dernier. Il n'a servi que pour cette occasion et depuis ... rien ! Un beau stade tout neuf, dans une zone défrichée exprès, desservi par de larges routes toutes neuves....mais rien. C'est vide, c'est mort. Personne ne passe à proximité, aucune activité n'y a été organisée depuis. Et le plus incroyable, c'est qu'on ne peut même pas approcher , ils ont installé des barrières à quelques centaines de mètres du stade qui empêchent le passage; du coup, l'impression de vide est renforcée. Je me demande ce que les autorités comptent faire... le détruire, peut-être ? Donc, voilà, le gaspillage et le manque de planification, ce sont des notions qui m'agacent.

 

Enfin, les relents patriotiques et sécuritaires, j'ai beau faire, cela me donne toujours envie de me boucher le nez et de m'enfuir en courant (oui, je sais la précision est inutile, mais aujourd'hui c'est la leçon "figures de style", donc un petit exemple de pléonasme). Comme pour les jeux Asiatiques de Guangzhou, Shenzhen a eu la merveilleuse idée d'installer des détecteurs aux rayons X à chaque entrée de chaque station de métro. L'autre jour, ils contrôlaient même l'identité de chaque passager qui voulait entrer. Super ! Vous allez trouver que je suis une vraie râleuse et qu'après tout, un acte terroriste est toujours à craindre dans notre monde dépravé. Certes. Sauf que ça m'énerve parce c'est, encore une fois, juste pour les apparences. Ce jour-là, je n'avais pas mon passeport (et pour une bonne raison puisqu'il était "en stage" chez la police pour le renouvellement de mon permis de résidence); donc lorsque j'ai vu qu'ils contrôlaient l'identité des voyageurs qui voulaient prendre le métro, j'étais bien embêtée. Je me résignais déjà à retourner sur mes pas pour prendre le bus; sauf que, après avoir dit que je n'avais pas de pièce d'identité, le garde m'a laissée passer. Et, voilà, c'est exactement ce genre de chose qui m'exaspère. Soit il l'a fait parce que je suis une étrangère (et c'est vrai que les étrangers sont souvent traités plus gentiment que les Chinois par les Chinois); soit il l'a fait parce que je n'avais pas l'air d'une terroriste, peu importe la raison au final, c'est juste que les passe-droits, les exceptions, cela ne devrait pas être possible s'il s'agit vraiment d'assurer la sécurité, par exemple. C'est typique de la Chine, je trouve, ce genre de situation. "On fait genre". Donc, soit ils contrôlent, soit ils ne contrôlent pas. Auquel cas, qu'ils ne nous fassent pas perdre trois heures à faire la queue pour monter dans une rame !

 

Désolée pour ce réquisitoire. J'ai l'impression de passer pour une personne aigrie qui a vécu trop longtemps loin de son pays; alors qu'en fait, je m'accommode encore très bien de ma vie en Chine. C'est juste que les défauts sautent souvent plus facilement aux yeux que les qualités, non ? Promis, un de ces jours, je serai dithyrambique sur les avantages et les bons côtés de la vie en Chine. Sérieusement, je ne pense pas être plus anti-chinoise que anti-française. Il s'avère que mon blog est plutôt centré sur la vie en Chine; mais si je m'attaquais à la France (surtout quand on la voit avec un peu de recul depuis l'étranger et que l'on discute avec des expatriés d'autres nationalités), je ne serais pas plus tendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Vie à Shenzhen
commenter cet article

commentaires

Maïwenn 03/07/2011 06:24



Hihi, c'est tellement insignifiant que j'en ai oublié le sujet de l'article :


Bangkok a accueilli les Universiades en 2007. Ma fac de l'époque a construit une piscine olympique exprès pour accueillir les épreuves de natation. Pas de bol, le comité a finalement décidé que
le campus était trop loin du centre. Mais on a quand même accueilli les épreuves de volley (ici non plus la logique n'est pas leur fort).


Des groupes d'étudiants avaient été dépêchés sur place pour remplir les gradins, mais on était quand même loin de la foule d'une compétition majeure ! Mais ça reste un très bon souvenir, beaucoup
de mes filles avaient craqué sur les joueurs de l'équipe française ! ;-)



Maïwenn 03/07/2011 06:20



Non, tu n'as pas l'air aigrie ! Moi j'adore lire ce genre d'articles, continue ! :-)



Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives