Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 08:45

En ces temps troublés où la France joue les matadors au Mali (oui, oui, je sais pour protéger les pauvres maliens du terrorisme - on y croit);  où la Chine et le Japon jouent à "je t'aime moi non plus"; j'en suis venue à me dire que décidément la mémoire est une drôle de chose.

Beaucoup de Chinois détestent le Japon (autant qu'ils l'envient d'ailleurs) que ce sentiment soit "enseigné" par le gouvernement ou naturel, c'est un fait. C'est en partie compréhensible, il n'empêche que si ce sont les Japonais qui ont le mauvais rôle dans l'histoire, c'est surtout parce qu'ils font partie des vaincus de la guerre. C'est un fait connu que l'histoire est écrite par les vainqueurs.

Bizarrement, les vainqueurs ont la mémoire très courte. Ah oui, va-t-on-dire, les Japonais ont envahi la Chine, ils ont tué des milliers de Chinois, donc ils sont coupables et doivent s'excuser plus sincèrement.

Or, la France s'est-elle jamais excusée auprès de la Chine ? 

Je commence seulement à prendre conscience du conservatisme et des omissions dans l'histoire qu'on nous enseigne à l'école en France. Nous sommes tellement ethnocentrés ! On ne nous enseigne pas la colonisation, par exemple, juste la décolonisation et encore, les manuels trouvent le moyen de dire que même si les Français ont été un peu méchants parfois, ils ont quand même apporté la démocratie et la civilisation. Ben voyons, je suis sûre que les Vietnamiens ou les Malgaches en sont ravis.... 

C'est quand même fou : on apprend de long en large l'antiquité égyptienne alors qu'on passe sous silence les guerres menées par la France. Après tout, je suppose que les guerres d'opium, le pillage du Palais d'Eté, les concessions françaises en Chine ne sont que "des détails de l'histoire". Même si nous nous en défendons - "Moi, raciste ? Jamais" -, pour nous Français, certains peuples sont plus égaux que d'autres. Et nos crimes passés dans ces pays sont donc plus pardonnables que dans d'autres. C'est en plus tellement facile d'avoir la mémoire courte quand une guerre se passe dans un autre pays et que la majorité des gens qui y meurent ne sont pas français...

Vous allez me dire pourquoi ce soudain émoi ? C'est juste que, à chaque fois, que je prends le bus pour me rendre chez mon copain à Guangzhou, je passe par Humen près du musée de la Guerre d'Opium et des anciens remparts qui protégeaient la baie. Mon copain et moi avons visité le musée, une fois, c'est un peu trop nationaliste à mon goût, mais c'est un bon rappel sur des faits qu'on ignore superbement en France. 

Quand on s'arrête un instant pour réfléchir, on se rend compte d'une chose incroyable ! On a fait la guerre pour obliger les Chinois à légaliser une drogue dans leur pays !!! Pas étonnant qu'on ne nous enseigne pas cela à l'école en France, allez trouver une bonne morale à cette histoire... 

Pour en revenir aux faits, après la Première guerre de l'opium (entre 1839 et 1842 et menée surtout par les Britanniques bien que les Français aient également réussi à obtenir des miettes du gâteau), les puissances occidentales en 1854, ont demandé au gouvernement chinois de leur permettre, notamment, d'étendre le commerce à d'autres zones que les 5 ports où ils avaient déjà accès et de légaliser le commerce de l'opium. Evidemment, la cour impériale refuse. Alors, le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis se lancent dans une guerre. Je vous passe les détails, mais il faut retenir que Canton a été attaquée et bombardée par l'armée anglaise. Les habitants et les soldats ont résisté et ont battu en retraite vers Humen. La France se mêle aux événements à son tour (après l'exécution d'un missionnaire - j'ai envie de dire bien fait pour lui). En 1857, les deux pays joignent leur force pour attaquer et occuper Canton. Après Canton, les armées étrangères se dirigent vers le nord. En 1858, un traité donne aux Britanniques, Français, Russes et Américains l'ouverture de nouveaux ports, le paiement d'indemnités, la légalisation du commerce de l'opium... Comme le gouvernement chinois traîne des pieds dans la mise en place de certaines clauses, en 1860, les Français et Britanniques décident d'attaquer certains forts et parviennent jusqu'à Beijing qu'ils occupent. Ils pillent et brûlent les deux Palais d'été, dont l'ancien qui est totalement détruit. Je passe sur la suite, mais pour faire bref: nouveau traité, les Russes vont également vouloir plus, attaque de Pékin, nouveau traité qui à chaque fois prévoit des indemnités pour les pays étrangers dont la France.

J'ai visité le musée de la guerre de l'opium, j'ai visité l'ancien Palais d'été (il ne reste vraiment rien et je crois que c'est bien que les Chinois n'aient rien reconstruit car il témoigne de la barbarie de nos armées).

Où que l'on aille dans le monde, on tombe toujours sur des traces des exactions françaises. A vrai dire, j'ai honte ! Je n'ai pas envie de dire que je suis française. Même si les Laotiens ou les Vietnamiens ne sont pas inamicaux, au contraire, j'ai quand même envie de me cacher dans un trou de souris. Et même quand la France n'a pas été leader, elle a toujours trouvé le moyen de s'immiscer dans les traités pour obtenir des droits qui ne nous revenaient vraiment pas (par exemple, après le traité qui obligeait le Japon à ouvrir certains de ses ports aux Américains, d'autres pays étrangers dont la France ont obtenu les mêmes droits par d'autres traités - non, mais, sérieux ?!). 

Ce que je voulais souligner ici, c'est qu'on accuse le Japon de tous les maux en Chine, mais on oublie que ce sont les pays occidentaux les premiers qui ont commencé à détruire la Chine. Le Japon s'est joint par la suite et je pense que si le Japon n'avait pas été battu par les Etats-Unis, la situation entre la Chine et le Japon serait différente aujourd'hui. C'est facile de se focaliser sur un pays lorsque tout le désigne comme le loup le plus dangereux. Or, c'est oublier la meute de chiens enragés qui le précédaient...

Il y a donc plusieurs choses qui me tourmentent :

- que l'on nous parle en classe de certaines guerres et pas d'autres et qu'on ne se focalise que sur celles qui se passent en Europe

- que l'on blâme si facilement les guerres faites par les autres alors que nous-mêmes nous avons joué un rôle peu glorieux dans la plupart des pays du monde

- que l'on croit encore et toujours que c'est notre devoir et notre droit de juger le reste du monde et de déclarer la guerre n'importe où

Il faut qu'on apprenne à nos enfants français à penser du point de vue des autres. Cela s'appelle la décentration. Et je crois que c'est la chose la plus précieuse que je commence à acquérir après toutes ces années à l'étranger (même si j'admets que je continue à avoir des poussées d'ethnocentrime...).

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Vie à Shenzhen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives