Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 14:31

Et voilà, c'est reparti pour 10 mois de Chine ! Je vous invite à me suivre à nouveau cette année au gré de mes humeurs et de mes aventures.

Je suis donc arrivée à Shenzhen en fin de semaine dernière. J'ai cherché la signification des deux caractères de Shenzhen dans mon dictionnaire ce qui m'a donné la traduction suivante : "profonde rigole entre deux champs". Je vérifierai auprès de mes étudiants lorsque je les connaîtrai (les cours ne commencent que lundi prochain). Au fait, vous connaissez peut-être Shenzhen ? C'est la première "zone économique spéciale" créée en Chine (en 1953).

Pour l'instant, je n'ai pas vu beaucoup de choses : j'étais surtout occupée à m'installer et  à courir d'un campus à l'autre pour régler les différentes formalités et problèmes inhérents à un déménagement. En attendant que je prenne des photos des campus (je loge sur celui de l'est mais travaillerai sur celui de l'ouest à 20 minutes à pied), voici quelques photos de ma chambre.

J'ai une grande pièce avec coin bureau, télé, lit, placard et une salle de bain attenante avec toilettes. J'ai également une cuisine mais peu équipée (on a une indemnité de 300 yuans par mois pour manger à la cantine.)











La pièce principale est lumineuse car elle donne sur de larges fenêtres et un balcon où je peux étendre mon linge.

J'ai déniché une moustiquaire dans un des placards et l'ai accrochée au-dessus de mon lit. En réalité, ce n'est guère efficace (j'ai déjà été piquée au moins 20 fois), mais j'ai toujours rêvé d'avoir un lit à baldaquin... lol








En fait, je m'attendais à mieux même si en fin de compte c'est équivalent à ce que j'avais à Qingdao mais je suppose que j'imaginais que tout était à la hauteur du salaire proposé...
Ma seule déception, c'est de voir que j'ai encore hérité  d'une machine à laver à l'eau froide. On n'a pas cessé de me vanter la modernité de Shenzhen, j'espérais qu'elle s'appliquait à tout ! lol











L'école polytechnique de Shenzhen où je vais travailler cette année se situe assez loin du centre de la ville (qui touche Hong-Kong). De mon campus au centre ville, il faut environ une heure et quart (bus + métro), autrement dit je suis à moins d'une heure et demie de la frontière avec Hong-Kong; ce qui est plutôt sympa. En effet, à Shenzhen, j'ai l'impression qu'il n'y a rien à faire ou à visiter; alors j'ai bien l'intention de faire des excursions de l'autre côté de la frontière (d'autant qu'avec mon permis de résidence, ça ne pose aucun problème).

Je craignais que le coût de la vie ne soit beaucoup plus élevé qu'à Qingdao mais cela ne semble pas être le cas. Dans les supermarchés, j'ai noté que les prix des produits correspondent à quelques maos près à ceux à Qingdao. Evidemment, on trouve plein de grands magasins (8 je crois) avec des marques étrangères où les prix sont terrifiants mais il y a également foison de petits marchés et petites boutiques avec des prix attractifs.

Je me disais qu'à Shenzhen je passerais inaperçue en raison du nombre d'étrangers qui résident ici. Et bien non. Je retrouve les mêmes regards indiscrets mais je suppose que dans mon quartier excentré les seuls étrangers sont sans doute les quelques profs comme moi; donc pas si nombreux que cela.

La sécurité à Shenzhen semble plus délicate qu'ailleurs. A Qingdao, mes étudiants m'avaient déjà mise en garde. Les quelques étudiants que j'ai déjà croisés ici ont également insisté sur le fait qu'il fallait bien faire attention à ses affaires et éviter de prendre le taxi seule le soir. Dans quelle mesure la ville est-elle véritablement moins sûre que les autres ? Je l'ignore. J'ai toujours tendance à penser que les Chinois s'inquiètent beaucoup plus que moi.

Ici, les gens parlent mandarin et cantonais. Dans la rue, on entend les deux.

Que dire d'autre ? Je ne veux pas extrapoler  et me faire des idées sur mes futurs étudiants (après tout, je n'en ai rencontré que 2 jusqu'à maintenant) mais j'ai l'impression que cette année sera moins enrichissante pour moi car je risque d'avoir à faire à des étudiants assez paresseux et plus superficiels que ceux que j'avais à Qingdao.
Ce qui est clair, c'est que :
1) ils sont dans une école privée car ils échoué au concours d'entrée à l'université; ce qui suppose qu'ils ont des moyens financiers importants
2) ils ont les moyens et ne s'inquiètent guère de l'avenir et ne portent donc pas vraiment d'intérêt à leurs études
C'est en tout cas ce que j'ai cru décrypter à travers les propos d'une de mes collègues et les bribes de conversation avec mes 2 étudiants.

En tout cas, je n'invente pas lorsque je dis qu'ils sont plus riches que mes anciens étudiants. Dimanche, lorsque je suis sortie avec Michelle - une des étudiantes de 2ème année-, nous avons mangé pour 150 yuans (à 3). Intérieurement, je suffoquais : je ne suis pas habituée à dépenser de telles sommes pour un repas. Lorsque nous allions au restaurant (même à 3) avec mes anciens étudiants, nous ne dépensions pas plus de 40 ou 50 yuans. Et ce n'était pas tout car, dimanche, nous avons "visité" quelques grands magasins de Shenzhen et, évidemment, les deux filles qui me guidaient étaient vite fatiguées. Alors on nous nous sommes arrêtées encore deux fois dans des salons de thé pour nous désaltérer et goûter à des desserts (super bons, soit dit en passant) ce qui ajoutait encore à la dépense.
J'ai l'impression de faire ma radine quand je relis le passage ci-dessus. En fait, si je m'appesantis sur ces détails, c'est que je veux démontrer qu'elles ne regardaient pas à la dépense et je n'étais pas habituée à cela avec mes anciens étudiants. Leur façon de vivre est différente et je me demande dans quelle mesure cela influence leur caractère. Je vous en dirai plus lorsque les cours auront commencé.

En attendant, la seule chose à laquelle je dois vraiment m'habituer, c'est la chaleur. Je savais qu'il ferait très chaud mais après plusieurs semaines en Bretagne, c'est un peu dur de prendre 20*c d'un coup. Il fait 33-34°c et cela ne descend guère le soir de sorte que je suis obligée de laisser ma clim' allumée même la nuit (j'ai essayé de dormir sans : impossible). En même temps, j'essaie de ne pas me plaindre car j'avais décidé de choisir le sud pour avoir plus chaud... En tout cas, en hiver, ce sera sûrement agréable ici. Et puis, c'est chouette de voir des palmiers au milieu du campus, ça fait exotique !

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Vie à Shenzhen
commenter cet article

commentaires

Maï 11/09/2009 10:45

Gongxi ! :-)

Maï 04/09/2009 13:23

C'est marrant, on dirait que nos situations deviennent de plus en plus proches, et pas seulement géographiquement ! Moi aussi je suis dans une fac de riches, qui souvent n'ont pas été acceptés dans les universités publiques du pays. Des étudiants qui ne regardent pas à la dépense, et de temps en temps achètent des téléphones dont le prix est presque équivalent à mon salaire mensuel... Et effectivement, ce ne sont pas forcément les étudiants les plus motivés. Heureusement, certains relèvent le niveau :-)Pour la chaleur, j'étais comme toi à mon arrivée, mais je peux t'assurer qu'on s'y habitue. Un conseil : coupe la clim, même la nuit, dès maintenant. Le premier mois sera difficile, mais tu vas t'y habituer. Et finalement, tu seras contente pour ta santé, ton porte-monnaie (quoique, tu ne payes peut-être pas les charges ?) et la planète ! Et tu pourras craner devant tes étudiants : la clim ? moi, jamais ! ;-)

armel 11/09/2009 09:20


J'ai déjà mis en pratique le fait de ne pas allumer ma clim après avoir attrapé un bon rhume au bout de seulement 4-5 jours après mon arrivée ici. Ca a été dur les premières nuits notamment, mais
ça va maintenant; d'autant plus que les températures ont baissé de quelques petits degrés.


Michel 03/09/2009 08:29

C'est avec un plaisir renouvelé que l'on retrouve la narration des tribulations de notre intrépide et préférée prof de français en Chine.Bon courage pour la rentrée au sujet de laquelle nous sommes déjà impatients de découvrir tes premières impressions.

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives