Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 04:42
Je ne cesse de découvrir de nouvelles informations sur la Chine et d'approfondir mes connaissances empiriques sur ce pays au mystérieux fonctionnement.

J'avais déjà entendu parler qu'un "indic" du parti communiste était présent dans nos classes mais je n'avais jusqu'à maintenant jamais abordé le sujet avec mes étudiants. Je pensais toucher à quelque chose de vraiment taboo. Or, lors d'un coin français, nous avons été amenés à évoquer le sujet naturellement et de façon décomplexée. Ils ne m'ont peut-être pas tout dit mais, en tout cas, cela ne semble pas aussi redoutable qu'on pourrait le croire.

Sur le bureau d'une des étudiantes trainaient quelques feuillets couverts de chinois. J'ai demandé par simple curiosité de quoi il s'agissait. Une étudiante a répondu : "Oh, ça, c'est juste les phrases qu'il faut répéter quand on fait la promesse pour devenir membre du parti communiste." Ah, L... veut devenir communiste ? Tiens donc... A cet instant, l'étudiante dont il était question est entrée dans la classe. Sa moue comme réponse à mon interrogation m'a clairement montré qu'elle n'envisageait pas cette perspective avec beaucoup d'enthousiasme.

Je n'ai pas tout compris, pour être honnête. Mais, d'après leurs explications, dans chaque classe, deux étudiants sont importants : le chef de classe qui s'occupe des aspects administratifs (que je connais évidemment) et ... le représentant du parti communiste chargé de tâches différentes.
En fait, toute la société chinoise et tous les organismes sont bicéphales : par exemple, à l'université, vous avez le président de l'université mais également un représentant du parti communiste avec toute la hiérarchie qui va avec, bien sûr. Et ce représentant est aussi important voire plus que le président de l'université. Dans certains cas, les deux branches sont représentées au sommet par une seule et même personne (par exemple, le maire a les deux fonctions; ou Hu Jintao qui est à la fois chef de l'Etat, chef du Parti et chef des armées - 3 fonctions distinctes auparavant).

Bref, tout cela pour dire que la classe à l'université est un microcosme de la société chinoise et on retrouve donc cette séparation bicéphale. Quel est donc le pourquoi du comment ?
Les étudiants m'ont raconté qu'à leur entrée à l'université, les volontaires au poste de représentant du parti communiste - (je ne sais pas quel terme convient pour désigner cette personne) que je vais appeler désormais RPC - devaient faire un discours et que les membres du PC présents à l'université en choisissait un par classe.
A l'issue de leur parcours universitaire, ces "élus" ont la possibilité d'intégrer le PC. En effet, devenir membre du PC en Chine n'est pas donné à n'importe qui. Ils ont également le droit de refuser. Auparavant, avant d'être admis comme membre du PC, la famille du postulant faisait l'objet d'une enquête pour vérifier que sa famille ne recelait pas d'éléments perturbateurs. Selon mes étudiants, désormais, le PC serait plus souple et accepterait les postulants même si certains membres de la famille ne sont pas de "bons" communistes. Ils n'avaient pas l'air  d'en être si sûrs...

Quelles sont les fonctions de ce RPC à l'université ? Mon étudiante m'a répondu qu'il s'agissait essentiellement de participer à des réunions - très ennuyeuses a-t-elle ajouté - ainsi que de transmettre les directives données par le PC à ses camarades,...  . J'imagine que l'on pourrait résumer le tout par : relais de la propagande du PC.
Les étudiants n'ont pas évoqué u
ne autre fonction (dont j'avais entendu parler par des Français qui vivent en Chine depuis plusieurs années) qui consisterait à écrire des rapports sur les profs étrangers. Si c'est le cas, je me demande comment j'ai pu échapper à des représailles car j'ai quand même abordé plusieurs sujets frappés d'interdits : Tian an men, la dictature chinoise, la censure, le Tibet... Certes, je le faisais plutôt lors du coin français que pendant les cours, j'ai toujours fait attention à nuancer mes paroles en disant que "En France, certains pensent que..." et j'ai rarement pris position moi-même directement.

Pourquoi mon étudiante est-elle devenue RPC si cela ne l'intéresse pas ?
Elle m'a dit que son père l'y avait incitée et les étudiants ont reconnu unanimement que devenir membre du PC apportait des avantages considérables : meilleurs postes réservés à ceux-ci, facilités pour trouver un emploi, ... En réalité, beaucoup d'étudiants souhaiteraient avoir la chance de devenir membre du PC pour tous les avantages que la situation leur procurerait.

Il s'agit certainement d'une raison pour laquelle le PC n'est pas prêt de disparaître. La Chine ne reflète plus du tout l'idéologie communiste.
En fait, tous mes étudiants reconnaissent que la Chine n'est pas communiste, d'ailleurs. Finalement, si le Parti subiste, c'est que ceux qui postulent ne le font pas par adhésion à la politique mais y voient surtout un moyen d'atteindre plus rapidement et facilement une aisance financière et matérielle.

Je n'ai pas pu m'empêcher de demander le nom de ces RPC dans mes classes : les étudiants n'ont pas hésité à me dire de qui il s'agissait. J'avoue que je suis tombée des nues à l'énoncé de leur nom mais, à la réflexion, sachant les raisons qui poussent les étudiants à devenir membres du PC, n'importe lequel d'entre aurait pu être ce RPC...

Ce fut une soirée très instructive...

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Généralités
commenter cet article

commentaires

Alex 05/07/2009 08:17

C'est qui c'est qui ?!

armel 05/07/2009 09:20


Je ne pense pas que tu les connaisses... Je te dirai de vive voix quand je reviendrai cet été !


Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives