Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 10:46
Et voilà que Sarkozy fait reparler de lui avec sa décision de rencontrer le Dalaï-lama en Pologne; ce qui évidemment n'a pas l'heur de plaire aux autorités chinoises. C'est pour cette raison qu'elles ont décidé de reporter à plus tard le 11ème Sommet Chine-UE qui devait se tenir à Lyon. 

J'ai lu sur le site du "Quotidien du peuple" la traduction en français d'un article d'un journal hong-kongais pas très tendre pour notre président mais qui contient une certaine part de vérité, à mon avis (notamment le passage sur les JO). Voici quelques extraits :

"(...)Mais, quel que soit le prétexte avancé par Monsieur Sarkozy et quelle que soit la forme de sa rencontre avec le Dalai lama, il y a une chose qu'on peut affirmer, c'est que cette magouille politique du Président de la République française produira un effet désastreux aux relations sino-françaises.

On se rappelle qu'après les troubles et les incidents survenus le 14 mars à Lhassa, ce même Président français a utilisé les jeux Olympiques de Beijing et le relais de la flamme olympique pour exécuter une « farce politique ».(...)
Mais finalement, ce Monsieur le Président, embarrassé, penaud et confus, a quand même fait son apparition aux Jeux Olympiques de Beijing en se rétractant et en manquant à sa parole. Il a dû renoncer à sa rencontre avec le Dalai Lama et a débité des phrases ronflantes sur l'importance des relations sino-françaises.(...)

Bien que Nicolas Sarkozy fasse preuve de manque de perspicacité et de vue courte et qu'il soit obstiné, indocile et irritable, il est parfaitement au courant des conséquences qui découleront de sa rencontre avec le Dalai Lama."

Les étudiants n'ont pas évoqué le sujet mais il faut dire que nous en avons tellement parlé l'an dernier que nous avons tous fait une overdose.

Sinon, concernant la situation économique de la Chine, je vous conseille le toujours excellent "Courrier international" de cette semaine qui consacre son dossier principal à la Chine : à ses usines qui ferment, à ses migrants obligés de retourner à la campagne...

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Dans la presse
commenter cet article

commentaires

Maï 09/12/2008 16:09

Je ne veux pas faire ma mauvaise langue, mais ne serait-ce pas la première (et peut-être unique fois) que les Chinois savent quel pays est à la tête de l'UE à un moment donné ? De toute façon Gordon Brown, Angela Merkel et même George Bush ont rencontré le Dalai Lama, sans que ça suscite une telle colère. S'il ne fallait qu'une preuve de leur mauvaise foi, c'est bien celle-là !

armel 10/12/2008 06:10


Je joue l'avocat du diable et j'imagine qu'un Chinois te répondrait : "Oui, mais ils n'étaient pas président de l'UE à ce moment-là" ou "Oui, mais au moins, ils sont cohérents et ne sont pas venus
en Chine pour les JO, par exemple".
Tu as peut-être l'impression que je défends les Chinois, mais je ne les défends pas plus que je ne les accuse, j'observe simplement les arguments des uns et des autres. Cela dit, je reconnais que
les médias et le gouvernement chinois font feu de tout bois et utilisent n'importe quels arguments pour soutenir leur propagande.


Alex 08/12/2008 15:04

Personnellement je suis satisfait qu'il fasse parler de lui à ce sujet.La stratégie de la Chine est simple, toujours taper sur les mêmes. Prétexte pour la France ? C'est des amis de longue date. Des amis ? vraiment ? Alors pourquoi cet acharnement toujours sur la France ? L'ingérence elle est au niveau de l'agenda du président, c'est pas aux chinois de décider qui doit on ne doit pas voir Sarkozy.La décision de Sarko n'a peut être pas plu aux chinois, mais leur caca nerveux commence à en énerver plus d'un ici.Ils vont finir par y perdre la face, si ce n'est déjà fait.Ils en pensent quoi tes élèves ?

armel 08/12/2008 15:15


Avec les élèves , j'en ai peu parlé (ils sont plongés dans le théâtre dont la représentation a lieu cette semaine) mais il semble que les Chinois soient vraiment en colère cette fois-ci surtout
qu'ils croient qu'en tant que président de l'UE; ce n'était pas qu'une action personnelle. C'est donc pour ça qu'ils s'acharnent sur la France, c'est que pour l'instant comme elle représente
l'Europe, ça n'engage pas que la France. Enfin, dans leur parano, ils utilisent n'importe quel argument.


Maï 01/12/2008 11:18

Ouest-France est bloqué en Thaïlande aussi, par certains FAI ! Alors que c'est moins polémique que Libé ! Je vais leur envoyer un mail, c'est peut-être un pb technique plus que du contenu...

Maï 30/11/2008 11:09

J'ai retenu indocile, mais irritable et obstiné c'est pas beaucoup mieux. Je comprends qu'on puisse le penser de Sarko (), mais de là à l'écrire dans un journal étranger... Ca ne doit pas être des erreurs de traduction. C'est sûr que comme d'habitude Sarkozy ne sait pas trop sur quel pied danser, mais la Chine ne peut pas lui imposer sa partition.
Intéressant à lire, l'éditorial du Ouest-France (dimanche 30 nov), sous la plume de Jeanne-Emmanuelle Hutin

armel 01/12/2008 01:51


Je pense en effet qu'il ne s'agit pas de traduction approximative et que c'est justement pour cette raison que le Quotidien du peuple a choisi de citer cet article; à mon avis, il l'a fait avec une
certaine délectation pour dire "vous voyez, nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi, même les journaux de Hong-kong partagent cette opinion". Quant à Ouest-France, il fait partie des sites
censurés (on se demande pourquoi alors que Le Monde ou Libération ne le sont pas), mais on peut se débrouiller autrement pour y accéder.


Maï 30/11/2008 03:48

Je ne comprends pas bien ta position sur le sujet.
Pour ma part je suis très contente que Sarkozy rencontre le Dalai Lama, et je regrette que ce soit entre 2 portes à Varsovie. Pourquoi devrait-on tout se faire dicter par la Chine ? Oh, je connais bien sûr la raison, c'est la même qui a rendu le ministre de la santé thaï muet et inerte lors de la découverte de produits à la mélamime en Thaïlande. Il ne faut surtout pas remettre en jeu les accords commerciaux avec l'empire du milieu. Je ne suis pas spécialement proche de l'extrême gauche, mais c'est là que des slogans comme "nos vies valent mieux que leurs profits" prennent tout leur sens.
Et, même si je n'aime pas du tout Sarko, je trouve vraiment indécent de dire qu'il est "indocile". Comme un chien ? Peut-on vraiment utiliser ce vocabulaire pour parler d'un président de la République ?

armel 30/11/2008 07:43



Peut-être parce que je n'ai pas de position !


En tout cas, je reproche à Sarkozy son manque de cohérence : soit il rencontre le Dalaï-lama et l'assume auquel cas il le rencontre en France et non pas en Pologne à moitié en cachette; soit il
n'assume pas car il craint les représailles de la Chine; alors qu'il ne le recontre pas.


Je suis bien d'accord que la France n'a pas à se faire dicter son attitude par la Chine mais avouons que Sarkozy est fautif avec "je vais rencontrer le Dalaï-lama mais rassurez-vous, chère Chine,
vous restez un partenaire privilégié avec qui la France souhaite entretenir les meilleures relations économiques possibles". C'est comme son chantage dérisoire lors des JO. Au moins, A. Merkel,
elle, avait assumé sa décision et n'était pas venue. Bref, il fait les choses à moitié et tout ce qu'il va gagner c'est absolument rien.


Quant au terme "indocile", c'est vrai qu'il est très fort mais reste à savoir si c'est l'effet d'une mauvaise traduction ou si c'est un choix délibéré du journaliste.



Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives