Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 15:28


































Tout d'abord, une petite carte pour situer les choses. J'avais 5 jours de vacances devant moi après les examens et avant de rentrer en France pour l'été. J'ai déjà parcouru plusieurs provinces en Chine donc mon choix était relativement limité : je n'ai pas choisi le sud à cause de la chaleur et de l'humidité, j'ai décidé de garder l'ouest pour plus tard car les distances sont trop grandes pour moins d'une semaine, le nord n'est pas très intéressant; le Sichuan aurait été parfait mais à cause du séisme, je préférais éviter (non pas à cause des répliques; mais les infrastructures doivent être très endommagées et déjà que les transports sont généralement lents en Chine....). Donc; tout ça pour expliquer mon choix qui pourrait paraître étrange car qui connaît le Gansu ?

En vérité, le Gansu n'est pas dénué d'intérêt : le nord avec ses déserts et ses grottes bouddhiques; le sud avec d'autres grottes et surtout, ce qui me motivait, c'était le sud-est, à la frontière avec le Sichuan et le Qinghai, pour voir quelques typiques villages tibétains et l'un des plus grands monastères tibétains.

Peut-être ai-je fais preuve d'imprévoyance ou de naïveté; toujours est-il qu'au terme d'un voyage éprouvant dont vous aurez les détails plus tard; je me suis vue refuser le droit d'acheter un billet de bus pour la région que je convoitais.

Adieu rêves champêtres de balades à vélo dans les hautes prairies, adieu rêves de boire du thé au beurre de yak; adieu rêves de contempler les étoiles bercée par les moulins à prière et les psalmodies des moines....

A ma décharge, je peux préciser que je ne suis pas la seule à être repartie dépitée : nous nous sommes retrouvés 5 étrangers obligés de revenir penauds sur nos pas. Tout cela est très confus car d'une part, le Tibet est réouvert aux étrangers; d'autre part, avant de partir en voyage, j'ai surfé sur le site internet d'un des villages qui présentait les moyens de transport pour y accéder et qui précisait même que si l'accès à ce village était compromis depuis le Sichuan à cause du séisme, l'accès depuis Xining ou Lanzhou (respectivement capitales du Qinghai et du Gansu) était toujours possible; or je venais de Lanzhou. Pas un mot sur la fermeture de la région aux étrangers ! Enfin, un couple français que j'ai rencontré avait parié qu'avec les JO, les autorités seraient souples avec les touristes étrangers; donc aucun problème pour voyager où l'on veut. Mauvais calcul, apparemment !

Bravo la Chine ! Son leitmotiv pour les JO : donner une bonne image. C'est réussi ! C'est quoi ce pays qui interdit la liberté de circulation aux touristes ? Et qu'on ne me parle pas de sécurité ou autre fadaise : si les Tibétains ont envie de s'attaquer à quelqu'un, ce serait plus aux Chinois Han qu'aux occidentaux qui la plupart les soutiennent...

Qu'est-ce que la Chine veut cacher ou veut empêcher les étrangers de voir ou faire ? Communiquer avec les Tibétains ? Ont-ils donc des révélations si terribles ? 

Le couple français m'a donné d'autres infos qui vont dans le sens d'une Chine autrement plus fermée qu'avant : ils ont tenté d'aller au Tibet, qui certes est réouvert aux étrangers, mais où l'accès est strictement encadré. Ainsi, les étrangers ne peuvent plus y aller qu'en groupe (c'était difficile mais possible d'y aller en indépendant auparavant) avec un guide pour 5 jours et à un prix exorbitant (dans les 8000 yuans). En tout cas, le couple à qui j'ai parlé s'est renseigné à plusieurs reprises dans différents lieux et finalement, il a renoncé à y aller cette année. De même, ils ont tenté d'aller à Tongren, village tibétain dans la province du Qinghai, pas plus de réussite que dans le Gansu. Il est donc clair que les autorités ont bouclé la région que l'on tente d'y pénétrer par l'ouest, le nord ou le sud.

Enfin, le couple a précisé aussi qu'il a été très surpris de voir si peu de touristes dans la région par rapport à 5 ou 6 ans lorsqu'ils avaient fait le même voyage à la même période. La raison : probablement des difficultés d'obtention de visa. Le couple lui-même a dû modifier son voyage : ils avaient prévu un voyage de 5 semaines et pris le billet d'avion aller-retour; or peu après, ils ont appris que les visas n'étaient plus délivrés que 30 jours avant la date de départ (au lieu de 90 jours) et qu'il n'étaient plus valables que 30 jours (au lieu de 90 jours); ils ont donc été obligés de modifier leur date de retour et de revoir leurs plans.

Voilà des exemples concrets qui montrent que la Chine file un mauvais coton. Bientôt, je vais vous lister une dizaine de mesures que les autorités ont prises pour les JO. J'en ai déjà présentées quelques unes mais la liste est affolante.

Foutus JO ! Si seulement, on était certain que tout revienne "à la normale" (si tant est que l'on puisse parler de "normale" en évoquant la Chine) l'année prochaine après les JO. Les autorités chinoises vont peut-être être bien contentes de conserver des mesures sévères qu'elles ont réussi à instaurer en utilisant l'excuse des JO.

Ma colère n'a d'égale que ma profonde déception car mon voyage était prévu sur mesure pour cette région. Avec si peu de jours devant moi, je ne pouvais guère improviser autre chose surtout que mon billet d'avion retour était déjà pris. Finalement, je suis revenue plus tôt que prévue à Qingdao puisque je pouvais changer gratuitement mon billet (à condition de partir de la même ville) et que je n'avais plus rien à voir dans le Gansu. 

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Gansu
commenter cet article

commentaires

Maïwenn 17/07/2008 18:55

Je n'étais déjà pas très sinophile depuis un an ou deux, mais plus je lis ton blog, plus mon sentiment se renforce. J'en discute souvent avec mes étudiants qui, bien que presque tous d'origine chinoise, ont très souvent les mêmes vues que moi. Plus le temps passe, plus le monde déteste les Chinois... :-s Ce qui revient le plus ici c'est que les Chinois sont malpolis et mal élevés.

armel 17/07/2008 20:19



Hélas, j'aimerais pouvoir défendre la Chine car je connais des Chinois adorables, à commencer par mes étudiants, mais dans l'ensemble, il faut reconnaître qu'ils ont plus de défauts que de
qualités. Rien à voir avec la gentillesse et le sourire des Thaïlandais pour ce que j'en sais, ni avec le raffinement et la délicieuse politesse des Japonais, ça je le sais.



Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives