Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 15:10
Voilà plusieurs semaines que mes 1ère année me réclamaient un cours sur les prénoms. Je leur avais donc promis que je ferai quelque chose sur ce sujet en fin d'année. Ils m'avaient fait cette demande car lors d'un coin français, j'avais évoqué les fêtes et le calendrier; or les étudiants ne connaissaient rien de tout cela et se montrèrent fort intrigués. Autant faire cela en cours que tout le monde en profite.

Jeudi matin, j'ai donc testé ce thème. Je crois que les étudiants ont bien apprécié ce cours; c'est une idée que je réutiliserai certainement.

J'ai commencé par leur demander de traduire ou d'expliquer la signification de leur prénom chinois car, contrairement, aux prénoms en France dont l'étymologie n'est pas immédiatement accessible, le sens des caractères chinois est limpide... dans la plupart des cas.
J'ai ensuite présenté le calendrier français et le choix des prénoms en France. Je leur ai ensuite distribué une feuille qui recensait tous les prénoms de la classe derrière lesquels j'avais précisé la fête, l'étymologie, s'il s'agissait d'un prénom à la mode ou pas... Nous avons terminé avec des charades dont le but était de découvrir des prénoms.

Concernant la traduction des prénoms chinois de mes étudiants, je me retrouve entourée de "Nuage Rouge", "Intelligence rouge", "Jolie", "Nuage pur", "Jolie neige", "Jade et bambou", "Précieuse", "Intelligence", "Aube", "Or", "Glace",... pour les filles. Deux d'entre elles sont affublées d'un surprenant et mystérieux "Lentille d'eau de mer" pour l'une et "Lentille d'eau ambitieuse" pour l'autre...
N'oublions pas les garçons - faiblement représentés dans le département français - : en 1ère année, j'ai un "Nouveau pays", "Grande vague civilisatrice", "Franc" et "Grand dragon". Cela fait tout de suite plus sérieux et moins poétique que "Jolie neige", "Nuage pur" ou "Aube"...

Les prénoms chinois sont très variés car ils ne procèdent pas d'une liste comme en France, il s'agit plutôt d'une création ex nihilo pour chaque enfant. Les parents ou la famille (j'ai entendu un certain nombre d'étudiants dire que leur tante ou oncle avaient choisi leur prénom) - voire même les astrologues (pour une de mes étudiantes) - déterminent les caractères qui formeront le prénom en fonction des différents éléments qui les composent : aspect phonique, sémantique et graphique. La plupart des étudiants sont incapables d'expliquer le choix de leurs parents mais il est évident que le prénom est également déterminée par les circonstances de la naissance de l'enfant, sa date ou l'horoscope. Je pense, ici, à "Glace" qui contrairement aux autres prénoms n'est pas vraiment porteur de valeurs très féminines ou positives; mais l'étudiante a expliqué qu'elle était née en plein hiver; d'où ce prénom.


D'autre part, deux étudiants dans la classe ont un prénom dont l'un des deux caractères est dépourvu de sens car il est plutôt utilisé par tradition dans le prénom de chaque membre de leur famille. C'est une vieille coutume qui ne se fait plus trop maintenant et qui a surtout cours à la campagne. Ce caractère servait généralement à indiquer la génération mais c'est assez complexe à deviner parce que ce caractère dépend des familles et n'a pas du tout le sens de "âgé" ou "jeune"; cela peut être n'importe quel caractère chinois. Donc, seule une personne connaissant bien la famille en question peut reconnaître la génération indiquée dans le prénom.

Dernier point sur les prénoms - que vous connaissez certainement - : les Chinois donnent toujours leur nom avant leur prénom. Par exemple, pour Hu Jintao, ne dites pas Mr Jintao ! Le nom est généralement composé d'un seul caractère et le prénom de deux et parfois d'un seul (je n'ai jamais vu 3 caractères pour un prénom; c'est une qestion d'équilibre, je pense).

Enfin, pour terminer avec le thème des prénoms/de la famille, autre petit point de culture : ne soyez pas surpris si les Chinois vous disent qu'ils ont 4 ou 5 frères et soeurs. Vous allez vous dire que la politique de l'enfant unique n'est finalement pas aussi appliquée qu'on pourrait le croire, mais il ne s'agit pas de cela. Les Chinois ont en effet l'habitude d'appeler "frère" ou "soeur" leurs cousins germains. En chinois, il y a une distinction (on rajoute un suffixe s'ils portent le même nom de famille et un suffixe différent si ce n'est pas le cas) mais la traduction en français ne permet pas cette nuance. J'ai été confrontée à ce problème en début d'année avec mes petits élèves à l'école primaire qui me parlaient de 3 ou 4 frères et soeurs.

En fait, le système d'appellation au sein d'une famille chinoise est d'une complexité inouïe. D'abord, pour la famille proche, les Chinois font la distinction entre "frère/soeur aîné(e)" et "cadet(te)". Ensuite, ils utilisent des termes différents pour "grand-père" et "grand-mère" s'ils sont "paternel" ou "maternel". La migraine s'amplifie si on s'intéresse au cas des oncles et tantes dont les termes sont différents au regard de leur appartenance au côté paternel/maternel de l'arbre généalogique. Enfin, je vous conseille de prendre au moins deux aspirines si vous voulez approfondir le sujet. Prenons l'exemple du
mot "oncle" qui en chinois peut être traduit par
  • bo : le frère du mon père plus âgé que lui
  • shu : le frère du père plus jeune que lui
  • jiu : le frère de la mère
  • biaoshu : le cousin du père apparenté par sa mère et plus jeune que le père
  • biaojiu : le cousin de la mère
Je continue où cela suffit ? Autrement dit, cette hiérarchisation au sein de la famille chinoise reflète bien l'importance qu'elle revêt aux yeux des habitants de l'empire du milieu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MICHEL 02/07/2008 13:54

Pour les prénoms français, notamment les prénoms un peu vieille France dont sont affublés tes étudiants, dans la mesure où beaucoup de ces ‘’vieux’’ prénoms sont issus de l’araméen, du grec, du latin… (André, Philippe, Gabriel, Michel, Thomas, Joseph, Marie…)  ou ont d’autres  origines, telles les langues germaniques (Bernard, par exemple), dans quelles ressources étymologique as-tu bien pu te plonger pour être à même de les  leur  expliquer ?
 
Concernant, les  patronymes chinois (monosyllabiques comme tu l’indiques), sont-ils également toujours porteurs de sens comme c’est le cas pour les prénoms ? As-tu aussi abordé  l’origine et l’étymologie des patronymes français courants (Renault, Martin, Morin, Gaillard… ou, bien sûr, Rouault) ? Là, il y a beaucoup de racines gallo-romaines et  germaniques mais aussi un apport de langues régionales non latines (breton, basque)…

armel 04/07/2008 16:21


Les noms chinois ont perdu leur sens. Evidemment, le caractère signifie quelque chose mais les Chinois n'y accordent aucune importance.

Je leur ai brièvement parlé de l'origine des noms français, juste en quelques mots.

Pour l'étymologie, j'ai fait au plus simple, j'ai repris les explications qui disaient que tel prénom venait de telle racine latine ou celte dont le sens est ... Là encore, je n'ai pas expliqué
toutes les subtilités; ce ne sont que les 1ère année, après tout.


Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives