Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 17:34
Oui, je sais, je sais, ce mot-valise n'est peut-être pas très bien trouvé mais vous pouvez toujours proposer une autre expression.

Que veux-je exprimer avec ce mot barbare ?

Avant de venir en Chine, je n'avais pas d'idées très précises sur cette contrée lointaine. Je m'attendais à trouver une sorte de pays à mi-chemin entre la Russie communiste de Staline et les gratte-ciels de Tokyo, donc je n'avais guère d'images particulières en tête. En fait, je pensais surtout voir un Etat très policier, très contrôlé, très autoritaire; bref limite le couvre-feu.

Et à mon arrivée, le choc. La Chine est l'archétype de la société de consommation. C'est également un pays où les contrastes de classes sont très marqués, beaucoup plus qu'en France. Je me disais qu'en tant que pays communiste, la société devait être assez égalitaire. Quelle naïveté ! Je l'ai déjà évoqué à plusieurs reprises, mais cet écart entre les paysans et les nantis est inimaginable. L'est de la Chine vit au 21ème siècle alors que celle de l'ouest pourrait illuster les livres d'histoire du Moyen-âge, télé mise à part. Quant aux policiers, point. Ou alors ils sont en civils.

Bref, tout cela pour expliquer le titre que j'ai choisi : le "commatérialisme", pays communiste mais surtout matérialiste. L'argent, la possession de l'argent, est presque un culte ici; c'est l'obsession permanente. C'est la seule valeur dans laquelle croit les Chinois...

Pourquoi parler de ce sujet aujourd'hui ? Pas vraiment de raisons; c'est juste que je ne comprends pas comment le système peut perdurer alors qu'il est devenu si factice.

Prenons quelques exemples.

Plusieurs de mes collègues sont membres du parti communiste mais celle dont je suis la plus proche m'a avoué que ce n'était absolument pas par conviction mais par souci d'évolution de carrière. En tant que membre du parti communiste, elle est tenue à certaines obligations. Ainsi, elle a dû verser a offert un don de 300 yuans pour la province sinistrée du Sichuan. Or, elle avait déjà donné 100 yuans en tant qu'assistante/prof; elle avouait donc qu'elle n'était pas spécialement ravie d'avoir appris cette nouvelle. Mais, elle n'a pas vraiment eu le choix.

D'autre part, lorsque je lui ai demandé si les présidents des universités étaient tous communistes; elle m'a dit que souvent c'était le cas mais que, de toute façon, il y a toujours une section du parti communiste présente dans chaque université et que le secrétaire du PC est aussi important
dans la hiérarchie - voire plus -  que le président. Je n'ai pas pu m'empêcher de faire la grimace : une telle incursion de la politique dans toutes les strates de la société, dans tous les lieux... cela fait peur. Ma collègue n'y est d'ailleurs pas du tout favorable mais tant que les gens continueront à s'inscrire au PC - même sans conviction politique -, la Chine ne va pas changer de régime demain !....

Autre illustration : les étudiants ont des cours de politique chaque semaine; or ils sont les premiers à dire combien ces cours les ennuient et que c'est la classe qu'ils "sèchent" le plus. Dès l'université, les étudiants sont sollicités par les cadres du parti qui les "recrutent" pour en faire des communistes. Une de mes étudiantes qui fait partie de l'association des étudiants de l'université a déjà été invitée à devenir membre du PC. Elle m'a dit qu'elle n'en avait pas particulièrement envie mais que cela l'aiderait sans doute à trouver un travail par la suite; alors....

Autres exemples en vrac des ambiguités et des sentiments envers ce régime :

Les étudiants et des collègues admettent que le système est complètement corrompu et que les fonctionnaires sont une plaie.

La censure est quotidienne quelque soit le domaine et pourtant avec internet, les Chinois savent que les médias leur cachent des informations.

La propagande est très largement utilisée mais les plus avertis des Chinois ne s'y laissent pas prendre.

Dans ces conditions, comment se fait-il que le système soit toujours en place ? On pourrait imaginer que c'est parce que les opposants sont tout de suite arrêtés et emprisonnés, que les manifestations sont interdites la plupart du temps; .... Mais, c'est plutôt que la propagande a bien fonctionné et que les esprits sont persuadés que la Chine courrait à sa perte si elle changeait de système politique. "Imagine", me dit-on, "ce n'est pas possible que 1,3 milliard Chinois votent; ce serait trop difficile à mettre en place; et puis, il y a beaucoup de paysons mal éduqués qui ne sauraient pas pour qui voter; et malgré les problèmes qui subsistent; les Chinois sont contents de leur sort; on aime beaucoup le Premier ministre; pourquoi changer alors que les gens sont satisfaits de leur gouvernement ?" Bonne question.

On peut néanmoins se dire que rien n'est perdu car si les Chinois soutiennent leur régime, cela ne les empêche pas de faire des blagues : des blagues communistes ! Bon, je ne suis pas très sûre de la transcription car elles m'ont été racontées il y a quelques jours et j'ai toujours une très mauvaise mémoire pour les blagues.

"Deng Zhiaoping, Clinton et Eltsine arrivent à un carrefour. L'un des panneaux indique : capitalisme et l'autre : communisme. Sans hésiter, Clinton prend le chemin capitalisme; Elstine hésite beaucoup et choisi finalement la même voie. Deng est très embarrassé car les 2 ont quand même pris le même chemin, mais c'est celui du capitalisme..... Alors, après mûre réflexion, il change les panneaux de place et suit les 2 autres !"


"Lors de la conférence consultative, un âne n'arrêtait pas de braire. Chaque ministre, chaque personnage va près de lui et essaie de le calmer mais en vain. Finalement, le président s'approche en personne et murmure quelque chose à l'oreille de l'animal rebelle qui se tait. Les autres personnes intriguées demande au président comment il a réussi à persuader la bête réticente de se taire, celui-ci finit par expliquer : « je lui ai dit de se taire où sinon on allait en faire un communiste »."

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Généralités
commenter cet article

commentaires

M. R. 27/05/2008 16:15

Une vocation de reporteur ou de chroniqueur qui s'ignore...

Michel 22/05/2008 08:32

Tu pourrais faire état du fait que tu ne puisses même pas envoyer en France un CD avec d'anodine photos touristiques (alors que tu pourrais le ramener avec tes bagages ou transmettre les photos par Internet).Aberrations de ce système en voie de pourrissement...

armel 22/05/2008 08:52


Sauf que c'est une mesure récente et liée aux JO apparemment; ce qui n'est pas une explication évidemment car je ne vois pas bien en quoi l'envoi de cd et dvd nuise aux JO. Que craignent les
autorités chinoises ? Que j'envoie des vidéos du boycott de Carrefour ? De toute façon, on peut trouver tous les sujets à problèmes sur internet; donc cette mesure est ridicule. Ou alors, c'est lié
aux employées de la poste à la fac qui sont désagréables au possible et qui ont peut-être décrêté cette loi pour faire moins de zèle.... :-)


Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives