Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 19:19
Comme tout change vite : il y a quelques semaines, pas un jour ne passait sans que mes étudiants n'abordent le sujet des JO, du Tibet, des droits de l'homme.... Et maintenant, tout est oublié. On ne parle plus ici que du dévastateur séisme dans le Sichuan. Plus de 30 000 victimes à l'heure actuelle sans compter les disparus ou les corps encore ensevelis.

Cet après-midi, alors que je revenais à l'université après mon cours à l'école primaire, le bus a stationné à l'arrêt et la plupart des voitures se sont garées sur les côtés de la route et beaucoup klaxonnaient. Il était 14h28 : l'heure à laquelle s'est produit le drame lundi dernier. Pendant 3 jours, la Chine va être en deuil national. Et cette scène va se dérouler à nouveau demain et après-demain.
D'autre part, tous les divertissements sont proscrits : les cinémas sont fermés, les écoles ne doivent pas faire d'activités artistiques, le concert de musique classique auquel je voulais assister demain soir est annulé... Même au coin français, nous avons fait notre BA : les étudiants ont décidé de faire une minute de silence et de ne pas faire de jeux alors que d'habitude, nous débutons toujours le coin français par des activités ludiques.


Je suis assez mal à l'aise face à la réaction de mes étudiants. Ils se disent tous très émus par la tragédie. Ils ne cessent de louer les soldats, les sauveteurs, leur premier ministre. Lorsque je leur rétorque qu'en France aussi les hommes politiques se déplacent dans ce genre de situation dramatique, ils me disent que : "Oui, mais vous vous rendez compte qu'il a 66 ans (ou 64 ? j'ai oublié) ! Tous les jours, il se rend auprès des gens pour les consoler ! Il était là dès le début de la catastophe ! Il a même été blessé !". Impossible de leur faire entendre raison et je préfère ne pas trop insister car ils me semblent tous très à fleur de peau. Je suis toujours très mal à l'aise face à cette image de la Chine unie, des Chinois courageux, du soutien à la patrie souffrante,.... Je n'ai pas l'impression d'une telle dramatisation en France dans les situations de ce genre. Il est vrai que c'était sans doute de moindre ampleur.

Pour être plus concrète pour expliquer mon malaise, je vous donne un exemple de phénomène qui me choque. En effet, une de mes étudiantes m'a montré un site chinois qui juxtaposait des photos de soldats américains et de soldats chinois. En fait, chaque photo était l'exacte opposée : dans l'une, on pouvait voir des soldats américains dans un véhicule passant à côté d'un couple âgé au milieu d'une inondation alors que l'autre photo mettait en scène des soldats chinois transportant sur leur dos des personnes âgées. Et ainsi de suite avec d'autres photos avec des enfants, des malades.... Je ne suis même pas sûre qu'il s'agissait d'américains ou que les scènes avaient été photographiées aux Etats-Unis. En tout cas, ce site est véritable panégyrique de tous les soldats chinois sont prêts à se sacrifier pour leur pays et leurs compatriotes contrairement à ces Américains "sans coeur qui laissent la population souffrir pendant qu'ils font la guerre". Et voilà ce qui me gène : le fait de toujours tout ramener à la patrie, au patriotisme, au sacrifice de soi... Je ne considérerais pas ces sentiments comme négatifs s'ils n'étaient pas autant mis en exergue de la part des médias et repris en choeur par les Chinois.

Après la douleur, ce sont aussi des scènes de colère auxquelles on peut assister. Une polémique commence à se dessiner : il s'agit des défauts de construction des établissements scolaires. Certains Chinois s'interrogent car ils ont remarqué que dans beaucoup de villes et villages, les écoles font parties des bâtiments les plus détruits alors qu'autour d'elles subsistent des constructions moins endommagées. Il faut espérer que cette catastrophe va avoir du bon et qu'elle va obliger la Chine à ouvrir les yeux sur l'un de ses maux les plus graves si ce n'est le plus grave : la corruption.
Le gouvernement a assuré que les responsables de ces constructions et de ces défaillances seraient retrouvés et punis; mais il faut espérer que la Chine ne s'arrêtera pas uniquement à la sanction de quelques personnes jugées coupables. C'est tout le système qu'il faudrait assainir. En ne construisant pas les bâtiments aux normes, en utilisant des matériaux de mauvaise qualité, etc..., il faut savoir à qui a profité les économies générées. Ce n'est certainement pas uniquement celui qui a bâti l'établissement, nombre de fonctionnaires doivent être également impliqués, mais le gouvernement chinois aura-t-il l'audace de s'attaquer à ce problème ? Rien n'est moins sûr....

Quant à l'arrivée des secours étrangers - autorisés au bout de 3 jours - , mes étudiants m'assurent que le gouvernement chinois ne les avais pas autorisés plus tôt car les risques étaient encore trop importants et qu'ils risquaient trop leur vie. Et d'autre part, les infrastructures étant en très mauvais état, ils n'auraient pas pu être efficaces au début.

Enfin, je n'ai pas spécialement envie de critiquer la Chine mais l'état d'esprit actuel me pèse tellement que cela me donne envie de faire du mauvais esprit quitte à choquer les bien-pensants.

Je vais finir ici en laissant la parole à un Chinois - car après tout ce sont eux les premiers concernés. Voici un email que m'a envoyé un de mes étudiants préférés. Je laisse également la fin qui n'a pas de lien avec le thème de cet article, mais ce serait dommage de couper les compliments à ma gloire !...

chere armel

    je suis oblige de te dire que, ces dernier jours ,le seisme a sichuan m'a touche beaucoup et je n'arretais jamais de y penser .j'ai deja fait dons de l'argent pour les sinistres et j'ai aussi l'intention de donner mon sang,c'est tout que je peux faire mais une fois j'ai les informations sur le seisme ,j'ai envie de pleurer.des morts , des blesse ,des enfants ,tous sont ordinaires comme nous ,mais maintenant ils sont tres different de nous.je doute si les survivants aient  acces a l'alimentation ou au logement et ce qui m'inquiete le plus ,c'est comment les enfants qui ont la peine a survivre continueront leurs vies dans le future.si j'etais  adulte,j'aimerais vraiment adopter un d'entre eux.
    apres le seisme ,j'ai reflechi beaucoup sur mon existance actuelle.la vie est tres fragile ,meme on sait pas a quel leur le dieu le retirera. j'ai souvent telephone a  mes parents  ou  mes amis et leur ai  dit que j'etais tres bien .meme si on a bavarde tres peu ,on sait  que on s'aime beaucoup.
    on se plaint souvent de sa vie malheureuse ,mais je trouve que si  des parents et des amis   vivent autour de nous ,c'est la meilleur chose d'une vie .je veux partager mon avis avec toi parce qu'il me semble que tu es toujour comprehentive et gentille
    a cette occasion ,je veux te dire que je suis tres content qu tu resteras un an plus avec nous .comme tu sais ,tous mes camarades t'aiment  beaucoup .

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Généralités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives