Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 18:41
Il manque une partie importante à mon récit de voyage : la fête du printemps ou le nouvel an chinois qui commençait le 7 février cette année. Nous voici donc dans l'année du rat pour ceux qui ne le sauraient pas.


undefinedAprès le Yunnan, j'ai rejoint Ningbo (au sud de Shanghai) où habite une amie chinoise, Yan, pour ne pas la citer. Sa famille est adorable même si je ne comprenais rien lorsqu'ils essayaient de me parler en chinois car mon niveau est quasi-nul et eux parlent le dialecte local qui n'est vraiment pas ressemblant au mandarin et c'est peu de le dire. Ils avaient du même du mal à trouver leurs mots en mandarin tellement ils n'avaient pas l'habitude de le parler.









undefinedLa fête du printemps ne m'a pas semblé aussi extraordinaire que je l'imaginais. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : j'ai passé 4 jours supers mais la famille de mon amie n'est pas très traditionnelle; et je n'ai assisté à rien qui soit vraiment "exotique".



Les protagonistes de l'histoire : les parents de Yan, Yan et son copain.







Mes étudiants m'avaient expliqué que le soir du nouvel an (qui dure 15 jours, en fait), la plupart des Chinois sont devant leur petit écran à regarder l'émission spéciale nouvel an et qu'ils mangent des jiaozi (des raviolis). Chez mon amie, les choses se sont passées de la même façon excepté que l'on n'a pas mangé de jiaozi (c'est plutôt dans le nord) mais  des tang yuan (des boulettes de riz garnies de pâte de sésame). C'était la première fois que j'en goûtais et j'adore ! Ca change des raviolis que je mange assez régulièrement.

Quant à la soirée à la télévision, je ne vois vraiment pas ce qu'elle a de si spéciale pour que des millions de Chinois la regardent alors qu'ils pourraient faire autre chose pour la fête qui est quand même la plus importante de l'année. On y voit juste des chonsons et des sketchs comiques. Par contre, cette année, à cause des intempéries qui ont bloqué beaucoup de Chinois et les ont empêchés de rentrer chez eux à temps pour le nouvel an ou qui ont causé la mort de secouristes, la soirée donnait dans le mélo et le patriotisme du genre "rendons hommage à ceux qui se sont sacrifiés pour permettre aux autres d'être dans leur famille..." (bon, j'affabule peut-être complètement vu que je ne comprenais évidemment rien, mais c'est en tout cas ce que je percevais avec les images). Ils ont même remis des médailles ou des diplômes aux veuves et aux enfants des victimes : on les voyait au bord des larmes avec leur médaille alors que deux minutes plus tard, les animateurs en grande toilette introduisait le sketch qui allait suivre... On pouvait voir aussi une chanson reprise en choeur par un groupe (amateur ou professionnel ?) où chacun était vêtu d'un uniforme reprrésentant un peu toutes les professions ou plutôt les catégories socio-professionnelles (le militaire, l'ouvrier, le secouriste, le policier, l'infirmière...). Ils adorent ce genre de mise en scène, les Chinois. Ils sont très fort pour la touche patriotique... Il faut dire qu'ils ont une certaine pratique en la matière... Finalement, ce fut une émission assez instructive....


undefinedA minuit, c'est un véritable concert de pétards et de feux d'artifice partout : dans les rues, dans les cours d'immeubles, à la fenêtre des appartements... Le bruit est infernal et ce n'est pas la peine de s'endormir avant minuit car à coup sûr, on serait réveillé à ce moment-là.




Au moment du nouvel an (et pendant les 15 jours qu'il dure), on peut voir fleurir un peu partout des étals qui vendent des pétards et des feux d'artifice.



Les jours suivants ont été une succession de festins : le lendemain du nouvel an, déjeuner au restaurant avec la famille du copain de Yan; le soir dîné chez Yan avec la famille du côté maternel; le jour suivant, déjeuner chez la grand-mère maternelle avec les mêmes membres que la veille; le soir nous fûmes exemptées de dîner (qui avait lieu chez un oncle paternel que Yan ne connaît pas très bien, je crois); le jour d'après, nous nous sommes promenés à Ningbo puis dîner avec une partie de la famille de Yan, côté paternel cette fois. Je repartais le lendemain mais la famille de Yan avait encore un déjeuner de prévu avec la famille du copain.

Ouf ! j'ai dû prendre 5 kg en 3 jours ! Et, il faut voir le nombre de plats; c'est d'ailleurs pas très amusant pour ceux qui reçoivent : ils passent toute la soirée dans la cuisine pour préparer à manger et même lorsque les invités arrivent, ils ne participent pas au repas car ils continuent à préparer d'autres plats qu'ils amènent au fur et à mesure. Ils ne rejoignent la table qu'à la fin, soit au bout du trentième plat environ (si, si, je n'invente rien ! et encore j'ai perdu le compte au bout d'un moment). Heureusement, étant donné le nombre de plats, il reste de quoi manger, mais on passe la plus grande partie du temps sans les hôtes ce qui est assez surprenant.


undefinedNe me demandez pas ce que j'ai mangé, ce serait trop long d'en faire la liste et puis il y a beaucoup de plats que je ne connais pas. En tout cas, puisque Ningbo est un port et donc au bord de la mer, on a mangé beaucoup de poissons et de crustacés, mais il y avait également des légumes, de la viande, enfin un peu de tout. Et tout était délicieux !



Vous allez me dire qu'il n'y a pas 30 plats mais là, ce n'est qu'au début. Plusieurs autres mets arrivent en cours de repas.



Le soir du 7, nous sommes tous allés au karaoke. C'est sympa d'ailleurs d'y aller en famille : des petits-enfants (d'une vingtaine d'années) à la grand-mère (de plus de 80 ans) !

undefinedPas de chansons français, faut pas rêver non plus !
Alors déjà, que chanter, je n'ai pas trop l'habitude mais chanter en public et en anglais, je ne vous raconte pas... Mes performances furent donc très limitées ce soir-là même si cela ne m'a pas empêché de passer une soirée très amusante.
Et donc, une photo (pas très flatteuse, il faut bien le dire) de votre narratrice préférée en train de chanter "Don't cry for me Argentina". C'est à peu près la seule chanson anglaise dont je connais les paroles :)

Mais c'était vraiment amusant parce que même la grand-mère a chanté plusieurs fois (des chansons de son époque, cela va de soi).









Nous ne sommes pas beaucoup sortis pendant les quelques jours que j'étais à Ningbo, d'une part, parce que nous n'avions guère le temps avec la succession de repas; et ensuite parce qu'il faisait un froid encore assez cinglant et je n'étais pas mécontente de paresser un peu après mes 10 jours dans le Yunnan. Et puis, Ningbo n'a rien d'une ville touristique, de toute façon.

En tout cas, passer quelques jours dans une famille chinoise vous réconcilie avec les Chinois en général. La famille de Yan s'est montrée adorable et très accueillante avec moi, aux petits soins, de vrais parents poules ! Et c'était bien agréable de vivre quelques jours dans une belle ambiance familiale.


Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Généralités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives