Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 19:20
Ici, je vais tricher un peu car je n'ai pas vu ces deux villes le même jour mais elles présentent les mêmes caractéristiques générales, donc je vais en parler en même temps.

Après Huang Shan, j'ai rejoint Hangzhou puis sur le chemin vers Shanghai, j'ai fait un arrêt à Wuzhen. C'est une très charmante "bourgade lacustre" - comme dirait le Lonely Planet. Evidemment, vous pourrez reprocher à nouveau le manque d'authenticité des lieux (il faut payer un prix d'entrée de 100 yuans !); cela dit la petite ville est vraiment jolie, sous surtout sous le soleil, et au final pas trop touristique. En tout cas, je n'ai croisé aucun occidental et la "gare routière" n'est qu'une minuscule baraque à moitié délabrée avec pour guichet, une sorte de trou dans l'un des murs... Pas moyen de trouver un billet pour Shanghai, d'ailleurs. Encore des remarques sur les transports, au passage. En effet, après Wuzhen, je voulais gagner Shanghai. Or, il n'y avait pas ou (plus ?) de billet à Wuzhen. Il a fallu que je prenne un minibus pour une ville voisine plus grande où j'ai facilement pu trouver un billet pour Shanghai. Mais ce qui était amusant, c'est que le mini-bus s'est arrêté à deux reprises sous un pont où se trouvait à chaque fois un homme qui montait dans le bus tamponner la feuille que lui tendait l'employé dans le bus (je ne sais pas quel titre donner à ces personnes qui dans les mini-bus n'ont pas d'autres fonctions que de collecter l'argent auprès des passagers). Donc, bref, c'est un spectacle assez étrange que de voir un homme assis sur une chaise sous un pont au milieu de nulle part et qui passe sa journée à attendre, là, tout seul, pour mettre un tampon alors qu'il ne s'agit même pas d'un bus "officiel". C'est juste un pauvre vieux mini-bus toussotant et crachotant... On a vu plus officiel... Ah, les mystères de la Chine ! ou plutôt les emplois mystères de la Chine !....

Pour en revenir à Wuzhen : la ville s'est construite autour de canaux et elle fut prospère grâce au commerce et à la production de soie. Les projets de restauration se sont efforcés de recréer la ville telle qu'elle était à la fin de la dynastie Qing (la dernière dynastie) et c'est, ma foi, plutôt réussi. On peut non seulement se promener au bord des canaux et de ruelles flanquées de vieilles maisons en bois mais également visiter plusieurs bâtiments (résidences, distillerie, atelier de teinturerie, maison de prêts sur gages....); d'où une journée de visite assez enrichissante.

Voici quelques photos prises dans la partie la plus touristique :

undefined






















undefined





















undefinedundefined
                     























Sur la place du marché, on pouvait également assister à des démonstrations gratuites d'opéra traditionnel qui reste toujours aussi inaccessible pour moi (je ne parle pas du fait que je ne comprenne rien; c'est également le cas de mes amis chinois; c'est juste que je ne trouve cela ni agréable à entendre et ni agréable à regarder...).


Autre bourgade lacustre, autre province. Après Wuzhen (dans le Zhejiang, au sud de Shanghai), lorsque j'étais à Suzhou, j'ai fait une excursion d'une journée pour aller à Tongli (province du Jiangsu, un peu au nord de Shanghai). C'est également une jolie petite ville - très touristique - pleine de charme avec ses canaux ombragés par des saules, ses ruelles, ses maisons aux tuiles vernissées, ses belles résidences ancestrales et ses splendides jardins tout à fait capables - à mon humble avis - de rivaliser avec ceux de Suzhou.


undefined

























undefined

























undefined

























undefinedUne ruelle parallèle aux canaux et où l'on trouve toutes les boutiques de souvenirs et de spécialités locales (des sortes de gateaux au sésame, par exemple). A ce sujet, je parle peu nourriture non pas que je n'apprécie pas la nourriture chinoise - au contraire -, seulement, la plupart du temps, je n'ai aucune idée de ce que je mange car soit je choisis au hasard dans la rue ou en montrant les plats si je vais au restaurant. En fait, j'adore la Chine pour ça : on trouve tout le temps des tas de vendeurs dans la rue qui cuisinent sous vos yeux; donc c'est très facile de désigner ce qu'on souhaite goûter et ce n'est qu'un ou deux yuans; donc on peut en faire plusieurs et manger plusieurs petits plats différents. C'est aussi pourquoi j'ai l'impression de ne cesser de manger lorsque je voyage car dès que l'on se promène dans la rue, il y a toujours des vendeurs de nourriture partout et, évidemment, gourmande comme je suis, je ne peux résister à l'envie de découvrir un nouveau met.









undefined
        
undefined




















La pagode de la Perle, un ensemble de bâtiments et un vaste jardin.




undefinedJardin Tuisi dont le nom signifie "se retirer et contempler" car il s'agissait d'une maison de retraite pour fonctionnaires sous le régime des Qing.

Je ne sais pas vous, mais moi, en voyant ce très beau jardin, ça me donne envie d'être à la retraite...












Pour être honnête, j'ai préféré Wuzhen et Tongli à Suzhou et Hangzhou car ce sont deux petites bourgades plutôt tranquilles, hors du temps, loin de la vie trépidante des villes modernes... Flâner dans leurs ruelles, c'est vivre un retour dans le passé et c'est bien agréable...
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maïwenn 05/03/2008 11:58

Dans les bus de Bangkok on trouve aussi un "collecteur". Moi aussi je suis gênée pour trouver un mot français. Par contre en thaï c'est "sac". Oui ! au départ c'était "sac du bus" (sac pour l'argent), mais en général on dit sac. C'est assez étonnant au début ! "donne l'argent au sac !"Par contre les chauffeurs de minibus se débrouillent tous seuls. Parfois c'est un passager qui est tacitement désigné pour collecter l'argent ! Et le chauffeur ne recompte même pas systématiquement !

armel 05/03/2008 12:46

Et bien, ils font confiance les Thaïlandais ! Un passager qui coolecte l'argent !... Cela dit, dans les bus en Chine, on doit déposer l'argent près du chauffeur mais parfois lorsqu'il faut payer plus d'un yuan, le chauffeur ne doit pas bien voir si on glisse plus d'un billet dans la boîte, donc ...

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives