Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 18:40
J'ai quitté les "horizons perdus" du Yunnan pour rejoindre Yuanyang dont les rizières en terrasse constituent l'un des paysages les plus extraordinaires de Chine.


undefinedMais pour ce faire, cela ne fut pas une mince affaire. De Shangri La, j'ai pris un bus couchette pour rejoindre Kunming. Je n'ai rien contre le bus couchette qui est relativement confortable excepté que cette fois-ci, je me suis retrouvée au fond du bus, coincée entre 4 autres passagers. Mais pour une fois, les Chinois ont fait preuve d'une improbable délicatesse. Voyant que j'étais une fille, les deux Chinois qui auraient dû être mes voisins ont échangé leur place avec leur copine et je me suis donc retrouvée allongée à côté de deux filles. J'ai apprécié la délicatesse du geste. Comme quoi...


Cela dit, il est très difficile de trouver le sommeil car l'étroitesse des couchettes au fond du car fait que le moindre mouvement du voisin vous réveille.
Donc, je suis arrivée vers 8h de matin à Kunming un peu "à côté de mes pompes" et avec des poches de 10 m sous les yeux.

Je me suis rendue aussitôt au guichet pour demander s'il y avait des bus pour Yuanyang. Il n'y en avait plus ce jour-là. Sur un coup de tête, je me suis décidée alors pour Jianshui, une ville relativement proche de Yuanyang et depuis laquelle il est assez aisé de trouver des bus pour rejoindre le village. Et une heure plus tard, je me trouvais dans le bus en direction de Jianshui. Arrivée là-bas quelques 4h plus tard, j'ai décidé de poursuivre ma route vers Yuanyang et j'ai réussi à trouver un mini-bus qui s'y rendait.  Petite anecdote amusante et assez représentative de la Chine au final : nous étions plus nombreux que le nombre de sièges prévus et quelques filles s'étaient installées devant près du chauffeur sur les bagages entassés. Or, en sortant de la gare, une sorte de contrôleur/policier a fait signe aux filles de descendre du bus car elles étaient en surnombre; ce qu'elles ont fait sans vraiment protester. Et c'est là que ça devient drôle : elles ont franchi la barrière et se sont postées 20 m plus loin (c'est-à-dire parfaitement visibles par le contrôleur) pour attendre le bus qui s'est effectivement arrêté pour les reprendre. En quoi est-ce symptomatique de la Chine ? C'est cette idée de contourner les règles : en Chine, vous avez toujours une voie officielle et de nombreux chemins officieux dont certains semblent même recevoir la bénédiction des autorités. Corruption quand tu nous tiens....

Pour en revenir à mon trajet, après 4 nouvelles heures de routes cahotantes avec une voisine en train de vomir et les membres glacés à cause des courants d'air, je suis arrivée à Yuanyang. Mais pas tout à fait. J'étais dans une petite ville aux portes de Yuanyang et j'ai dû reprendre une sorte de mini-van pour gagner le véritable village. Une bonne heure plus tard, j'y étais enfin ! Cela me faisait presque 24h de bus non-stop et je n'en pouvais plus.

Hélas, pendant que les intempéries s'acharnaient sur le sud-est de la Chine,  je n'étais guère plus gâtée car après avoir eu les trombes d'eau à Dali et en partie à Lijiang, les  mètres de neige à Shangri La, voilà que j'étais perdue au milieu d'un brouillard très dense  à Yuanyang.

Pendant les 2 jours où je suis restée à Yuanyang, il n'est pas un instant où le temps ne se soit dégagé et on n'y voyait pas à 10m, sans exagérer; ce qui est ennuyeux quand on vient exprès pour voir des paysages, vous en conviendrez. J'avais donc fait 24h de bus pour me retrouver dans un lieu que je ne pouvais même pas voir; je ne pouvais même pas récupérer correctement puisque ma chambre était glacée et enfin je ne pouvais même pas me réchauffer avec une bonne douche puisque c'était encore une fois un hôtel à douche froide (cf l'épisode des thermos d'eau chaude). Bref, ce soir-là me trouva d'humeur fort maussade. Heureusement j'ai eu la chance de croiser dans la rue un couple de jeunes chinois qui étaient là en touristes aussi. Nous avons dîné ensemble et avons convenu d'aller voir les rizières ensemble le lendemain si le temps le permettait.
Malheureusement, le jour suivant, le brouillard n'avait pas disparu et grande fut ma déception. Cependant, dans l'après-midi, nous avons réussi à trouver un endroit relativement dégagé où nous avons pu faire quelques jolies photos. Le peu que nous avons pu apercevoir laisse supposer que le paysage doit être magnifique par temps clair et dégagé.

undefined























undefined






















undefined




















D'autre part, le site de Yuanyang est très intéressant car diverses minorités sont présentes dans les différents villages et on en voit beaucoup en costume traditionnel, surtout les jours de marché.

undefined

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Yunnan
commenter cet article

commentaires

Miyu-chan 02/03/2008 11:13

Les photos des rizières sont superbes ! Cela donne encore plus envie d'y aller

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives