Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 18:38
Le lendemain de mon arrivée à Lijiang, j'ai tenté d'aller à la montagne du Dragon de Jade qui culmine à 5500m mais dont on ne voyait pas le sommet à cause des nuages. Pour m'y rendre, j'ai réussi à trouver le bus après avoir un peu tourné en rond. Cependant, arrivés à une sorte de péage, une des employées est montée dans le bus pour nous dire quelque chose auquel je n'ai rien compris (comme d'habitude). Devant mon air interrogateur, elle m'a mis sous le nez une feuille en anglais expliquant qu'il fallait payer 190 yuans pour pénétrer sur le site, plus 80 yuans de protection du patrimoine de Lijiang, et que ces sommes astronomiques ne comprenaient pas le prix des téléphériques (160 yuans pour accéder à un première étape, 40 yuans pour la seconde, je crois). Je n'étais pas surprise car j'avais déjà lu dans le Lonely Planet et sur des sites internet que c'était très cher. Mais apparemment, elle voulait me transmettre une autre information. A ce moment-là, heureusement, un jeune Chinois est venu à mon aide en me traduisant ce qu'exliquait mon interlocutrice. Il s'avérait qu'à cause du mauvais temps (bien qu'ensoleillé ce jour-là), les téléphériques étaient fermés. J'ai donc renoncé à aller plus avant car payer 270 yuans pour ne voir que le bas de la montagne ne m'intéressait guère. Le problème, c'est que le bus ne repassait pas par le péage. Il fallait retourner à pieds sur nos pas pendant une bonne demie-heure pour reprendre un bus plus loin. Super ! Encore une fois, j'ai eu de la chance car un couple de chinois, dépités également de ne pas pouvoir voir la montagne,  ont décidé de rejoindre le bus en question et j'ai donc pu les suivre (ce qui m'arrangeait bien car je n'avais pas bien compris où je devais aller...).


undefinedEt voilà comment j'ai perdu bêtement ma matinée. De retour à Lijiang, j'ai été dans une boutique de location de vélo pour me balader dans les villages alentours puisque le beau temps persistait. Et là, encore une fois, j'ai eu de la chance : j'ai rencontré devant la boutique deux Français très sympas qui avaient l'intention également de se balader dans les environs. Nous avons donc décidé de passer l'après-midi ensemble et cela a été plus qu'agréable. D'une part, parce que mes deux compagnons de voyage étaient vraiment gentils; d'autre part, il faisait beau et doux et le spectacle des habitants dans leur petit village était vraiment intéressant.


Voici mes deux compagnons de l'après-midi, Nicolas et Florent (euh..., on n'avait pas vu que l'on posait devant la statue de Mao, c'est juste après qu'on s'en est aperçu et ça nous a bien fait rire).


undefinedA une dizaine de km de Lijiang se situe le village de Baisha dominé par l'étonnante figure du Docteur Ho. Le Lonely Planet parle de cet homme et c'est vrai qu'il nous a hélé alors que nous nous promenions dans le village.




















undefined D'après le Lonely Planet, il est devenu célèbre après que Bruce Chatwin l'a décrit comme "le médecin taoïste du mont du Dragon de jade de Lijiang". Son "cabinet" est une véritable collection et exposition d'articles de divers magazines et journaux le concernant.
Il nous a également montré toutes les cartes de visite des étrangers qui sont venus chez lui. Il a même un livre d'or sur lequel nous avons mis nous aussi un petit mot.




La modestie n'est pas sa plus grande qualité et il ne cesse de parler de lui et de sa célébrité mais cette étrange rencontre reste un bon souvenir : ce n'est pas tous les jours que l'on parle à un vieil homme de plus de 80 ans qui collectionne les articles à son honneur alors qu'il habite dans le village le plus perdu du monde.


undefined





















On ne voit pas bien sur la photo, mais que tient l'enfant dans sa main ???? Non, pas de proposition ? Et bien, croyez le ou non, mais cela ressemblait bel et bien à .... un rat mort. Je n'ai pas tellement cherché à toucher le "jouet" mais étant donné que les enfants s'amusaient près d'un ruisseau à l'eau saumâtre, on peut imaginer que c'était bien ce que cela semblait être.

undefined





















Sur le chemin, des femmes menant des ânes et des chevaux.

undefined





















On a du mal à croire qu'on est bien au 21ème siècle lorsque l'on voit l'image ci-dessus, n'est-ce pas?


undefined





















Fin de notre promenade dans les villages Naxi dans les environs de Lijiang.
Une très chouette journée au final et un de mes meilleurs souvenirs du Yunnan.

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Yunnan
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives