Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 22:00

Voyager en plein hiver en Chine n'est pas forcément l'idéal mais en plus, le climat a été particulièrement rude cette année en Chine au moment des vacances de la fête du printemps comme vous en avez certainement entendu parler.

 Pour ma part, j'avais choisi le Yunnan dans l'espoir que les températures seraient douces, malheureusement si je n'ai pas subi des conditions climatiques extrêmes (excepté à Shangri La mais c'est normal car là-bas on est proche du Tibet et à plus de 3000 m d'altitude), le temps fut dans l'ensemble détestable : pluie, neige, gel, brouillard dense et surtout le froid, mis à part à Kunming qui porte bien son surnom de "ville de l'éternel printemps". D'où des photos pas très belles et d'où l'impasse sur certains sites (mais je compte bien retourner dans le Yunnan un jour pour voir ce que je n'ai pas pu ou pas eu le temps de voir).

 

Mais ce qui est inoubliable dans le Yunnan et dans les voyages en bus locaux : 

les populations locales en costume traditionnel; les marchés dans les petits villages; l'architecture de la vieille ville de Lijiang et de Shangri La; se promener et se perdre dans ces mêmes villes (sans oublier Dali que j'ai beaucoup aimée mais où il pleuvait tellement fort que les photos sont très sombres et donc pas très jolies); faire du vélo dans les villages alentours; voir les sommets enneigés (ou plutôt les deviner à cause des nuages); ne pas se lasser d'être entouré de montagnes; visiter l'incroyable monastère tibétain de Songzanlin à Shangri La; prendre le bus couchette Shangri La/Kunming (12h allongé au fond et au milieu; c'est-à-dire être coincé entre 4 personnes sans pouvoir bouger au risque de réveiller les voisins qui eux n'ont pas forcément la même délicatesse....); prendre le bus n'importe où dans le Yunnan pour avoir le plaisir d'être balloté sur des routes cahotantes; avoir des voisins dans le bus prêts à vomir à cause des virages; avoir votre voisin de bus qui transporte des dindons vivants qui bien que ligotés se glissent sous votre siège; voir les mères se servir de la poubelle du bus comme pot pour que leur enfant fasse ses besoins dedans; observer le paysage à travers les vitres sales des bus (voir des carioles tirés par des chevaux; des ânes; des motos transporter des carcasses de porcs; des gens avec leur panier sur le dos;...)... bref, vous adorerez forcément ce dépaysement et voir des spectacles de la vie quotidienne qui semblent sortir droit des livres d'histoire.

 

Et une petite carte du Yunnan dont la capitale est Kunming et qui est bordé par plusieurs pays : Vietnam, Laos...

undefined

Avec en rouge les sites que j'ai vus, respectivement : arrivée à Kunming, puis départ pour Dali, Lijiang, les gorges du Saut du tigre, Shangri la (xiangelila) puis au sud de Kunming, les rizières en terrasse de Yuanyang (point rouge le plus au sud, sans nom), puis retour à Kunming pour prendre l'avion.

 












Ce que vous détesterez dans le Yunnan en hiver :

les douches glaciales; les chambres glaciales; les lits glacials; les bus glacials... et lorsqu'il fait un temps particulièrement froid et humide comme celui que j'ai subi pendant mon voyage, je puis vous affirmer que c'est pire de rester dans les chambres d'hôtels plutôt que dehors tellement il y fait froid. Et d'autant plus que je ne pouvais même pas me réchauffer avec une bonne douche bien brûlante car s'il y avait de l'eau "chaude", elle était en fait à peine tiède. Dans 3 hôtels au moins, je n'avais même pas d'eau chaude. Je me souviens à ce sujet d'une anecdote dans le petit hôtel où je logeais à Yuanyang. Voyant que je n'avais le droit encore une fois qu'à de l'eau glacée, je suis allée demandée si c'était possible de changer de chambre ou au moins d'avoir accès à un endroit où prendre une douche chaude. Le réceptionniste m'a répondu quelque chose que je n'ai évidemment pas compris mais il m'a fait signe de remonter dans ma chambre. Quelques minutes plus tard, une des employées a frappé à ma porte et m'a tendu.... deux thermos ! Certes, l'eau était brûlante; mais.... Finalement, je ne sais pas s'il a vraiment compris ma question ou si c'était tout à fait normal pour lui... 

En réalité, la plupart du temps, il faisait moins froid qu'à Qingdao mais il y a un élément auquel je n'avais pas du tout pensé : le chauffage. Car si les températures descendent souvent en-dessous de zéro à Qingdao, on supporte très bien l'hiver grâce au chauffage. Or, dans le sud de la Chine, pas de chauffage, évidemment, car l'hiver n'est censé être ni long ni rigoureux. Et, lorsque je repense à mes 10 jours dans le Yunnan, le premier mot qui me vient à l'esprit, c'est : le froid car avec des températures flirtant avec ou sous la barre du zéro à Lijiang et Shangri La, je n'ose imaginer la température des chambres où j'ai dormi. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Yunnan
commenter cet article

commentaires

Maïwenn 28/02/2008 14:00

Mon copain est originaire du Yunnan, et parle donc ce dialecte incompréhensible. ;-) Si on allait en Chine un jour, ce serait pour cette province, mais déjà que la Chine ne m'emballait guère avant, j'ai peur de péter une durite quand je lis tes commentaires dans le message précédent !!!

yves boudaud 28/02/2008 06:00

Hola Armel ...Quel périple et quelles aventures ...J'apprécie beaucoup tes récits !Kumming a de la concurrence au Mexique ... Cuernavaca se prévaut aussi du titre de "ville de l éternel printemps". Et c'est très justifié ... en hiver. Moins l'été, parait-il !

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives