Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 03:49

Mercredi 29 août : arrivée sur le quai de Xi'an ("gzian" comme le prononce la plupart des Français; ce qui est incompréhensible, ici) vers 8h. Je retrouve mes deux amies anglaises (qui ont réservé dans le même hôtel que moi sans nous être consultées !). L'un des employés de l'hôtel vient nous chercher gratuitement. L'auberge de jeunesse Xiangzhimen est sans conteste l'hôtel le plus joli, le mieux situé et le plus agréable de ceux dans lesquels j'ai séjourné; et ceci pour seulemement 40 yuans. A une minute à pieds de la porte sud de Xi'an, on ne peut rêver mieux ! 
Après avoir posé mes affaires et m'être lavée (cela faisait quand même deux nuits de suite que je dormais en train couchettes ! bon, je vous rassure tout de suite, j'avais quand même pu prendre une douche à Pingyao dans la guesthouse, moyennnant finance, évidemment .. ), je quitte mes amies - qui préfèrent faire un petit somme - et m'en vais découvrir la ville. 

P8290885.JPGJe commence par les remparts puisque l'hôtel est à côté. Les murs, d'une hauteur de 12m, font majestueusement le tour de la ville et lui donnent le cachet qui manque à Beijing (malgré tout le bien que je pense de la capitale). Ici, à Xi'an, on a vraiment l'impression d'être dans une ville historique grâce à ces 12 km de remparts. 









P8290882.JPGJe pénètre par la porte sud et j'ai la chance de tomber sur une agréable surprise : un petit spectacle se déroule au moment où je débouche dans la cour de la porte sud. C'est en fait une reconstitution costumée de combats entre guerriers. C'est amusant et permet de voir la façon dont ils étaient vêtus.  








Ma visite des remparts est malheureusement écourtée pour une raison ridicule : j'avais posé mon guide sur le bord et en me penchant pour prendre une photo, je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de pousser mon livre dans le vide qui a dégringolé de 12m. Il est tombé sur le trottoir d'une rue peu passante, je ne pouvais donc demander à personne de le ramasser et d'attendre que je vienne le chercher. Je me suis donc précipitée pour  trouver la première porte qui me permettrait de descendre des remparts et j'ai couru récupérer mon guide qui m'attendait sagement au pied du mur. Comme les remparts sont payants, j'ai renoncé à l'idée d'y retourner. Fin un peu brutale de la visite des remparts !

P8290892.JPGJ'ai donc poursuivi ma promenade et j'ai gagné le temple de Confucius ou la forêt des stèles. J'avoue avoir été un peu déçue par ce temple car il s'agit moins d'un temple que d'un musée qui expose des centaines de stèles calligraphiées. J'imagine que pour les Chinois et ceux qui s'y connaisent en calligraphiqe, ce musée doit être une source inépuisable d'admiration, mais en l'occurrence, pour moi, ce n'est pas le site que j'ai préféré. Le musée renferme quelques 2000 stèles et pierres tombales gravées du temps des Han, Wei, Sui, Tang, Song, Yuan, Ming et Qing. On peut y observer, par exemple, les "douze textes classiques" (650 000 caractères) gravés sur 114 stèles (en 873). Outre ces stèles, on peut également visiter le musée Lapidaire où sont exposés un cercueil du 7è siècle, des bas-reliefs de chevaux, des sculptures religieuses....






L'après-midi, je me suis dirigée vers la tour de la Cloche et la tour du Tambour qui sont le coeur de la ville. Dans chacune des deux tours, j'ai pu assister à un petit concert-démonstration de musique (15 minutes environ) dont voici des extraits : 



 



De ces deux tours, on a également un bon point de vue sur la ville, les grandes artères (depuis la tour de la Cloche) ou sur le quartier musulman (depuis la tour du Tambour). C'est justement là que j'ai terminé ma journée : pour voir le "souk" et la grande mosquée de Xi'an. Mais je crois que je vais consacrer une page spéciale pour ce quartier tellement il m'a enchantée car je dois bien vous avouer une chose : si j'ai tellement adoré Xi'an, c'est notamment en raison de ce quartier (mais, surtout, pour les pâtisseries sucrées que l'on peut trouver un peu partout là-bas ! et qu'en incorrigible gourmande je me suis empressée d'acheter !). Je suis consciente que résumer la ville de Xi'an à des pâtisseries musulmanes peut sembler une hérésie pour les puristes attachés à l'histoire (cette ville a été le centre de gravité de la Chine pendant plus de 1000 ans!); cependant l'un n'empêche pas l'autre : j'ai également été très impressionnée par le côté historique de la ville et de ses sites, rassurez-vous !
Ce sont tout cela, ces mélanges de tradition et de modernité, de culture et d'histoire, ce cosmopolitisme, qui donnent à Xi'an cet indéfinissable charme....

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Shaanxi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives