Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 14:45

Je commence à me poser des questions sur ma vision de la Chine. Pour moi, tout est rose. Comme je l'ai déjà fait remarquer, je n'ai à m'inquiéter d'aucune question matérielle (que ce soit pour le logement, les formalités pour obtenir le permis de résident, obtenir la carte de bus...). Finalement, je ne mène pas une vie si différente de celle que j'avais en tant qu'étudiante; le seul changement, c'est que, désormais, c'est moi qui donne les cours. Mais, je me rends compte que je n'ai aucun recul, aucune réelle appréhension de la vie et de l'organisation chinoise. Pourquoi cette soudaine réfexion ? Aujourd'hui, j'ai rencontré et discuté avec des Français qui travaillent en Chine depuis plusieurs années et qui m'ont fait découvrir un autre point de vue. Ils ont évoqué toutes les tracasseries administratives, les problèmes de hiérarchie, les pots-de-vins, l'argent de certains projets détournés par des âmes peu scrupuleuses qui voyaient là un moyen d'arrondir leur fin de mois.... Je ne veux pas rentrer dans les détails car, encore une fois, j'ignore qui peut tomber sur ces lignes....
Je tiens juste à souligner que la vision que je vous offre de la Chine est vraiment partielle et il faut avouer que ce que je vis ici n'a rien à voir avec la "vraie" vie. Je suis dans une bulle, un cocon.  Tous ces problèmes de système à la chinoise, d'organisation sociale, du monde l'entreprise sont à dix mille lieues de mes préoccupations (non pas que cela ne m'intéresse pas mais simplement parce que mon travail et mes activités ne me permettent pas d'en saisir les subtilités). Je ne sais pas si je dois le regretter car, après tout, même si ce que je vis ici peut sembler factice, cela me convient très bien : j'aime mon travail, j'ai des amis, je n'ai pas de problèmes d'argent.... Certes, je voudrais découvrir la société chinoise dans son ensemble, mais je n'ai jamais eu l'ambition de tout connaître de celle-ci et, puisque je ne peux en saisir tous les aspects, je préfère autant ne percevoir que ceux de positifs. 

Pour changer de sujet, je vous annonce que je vais diversifier mes actvités ou, plus précisément, que je vais étendre mes compétences. A partir du mois d'octobre, je vais peut-être donner 2h de cours dans une école primaire chinoise à des enfants de 8-9 ans. Je suis allée voir l'école ce matin : elle est assez récente avec environ 400 élèves (elle a doublé ses effectifs en un an ! difficile à imaginer en France ....). La directrice ne parle pas anglais et moi (toujours) pas chinois, donc c'est l'une des profs d'anglais de l'école qui nous servait d'interprète. Pour l'instant rien n'est encore sûr car la directrice va proposer aux élèves de choisir cette option mais on ignore s'il y aura des candidats ou non (cela dit, compte tenu du nombre, je pense que nous allons probablement avoir suffisamment d'élèves pour ouvrir une classe). La directrice m'a fait visiter rapidement l'école : il y a environ 40 élèves par classe ! Ils ont même une sorte de petit amphithéâtre parmi les salles de classe ainsi qu'une salle de danse. Ce qui m'a le plus intéressée au cours de ma visite fut les 10 minutes passées dans la cour de récréation. En effet, lorsque nous sommes arrivées dans la cour, c'était l'heure de l'exercice physique. Il s'agit moins de sport que de danse ou de mouvements. Tous les élèves en rang et alignés par niveaux (excepté les CP, considérés comme trop jeunes mais qui doivent néanmoins être présents et observer leurs aînés) font les mêmes mouvements en même temps. Cela ne dure pas très longtemps et c'est plutôt amusant. Il n'y rien en France à l'école qui fasse penser à cet excercice. Les élèves avaient l'air très mignons mais sont-ils aussi sages et disciplinés que mes étudiants ? Je vous le dirai lorsque je commencerai !

Toujours dans le même ordre d'idée mais qui n'a rien à voir, je regrette de ne pas avoir pris mon appareil photo avec moi cette semaine car j'aurais pu vous montrer des photos des étudiants de première année qui sont arrivés à l'université cette semaine, non pas pour commencer les cours (pas encore, du moins) mais pour faire une sorte d'entraînement militaire. Effectivement, lorsque je me rendais en cours lundi matin, j'ai aperçu plusieurs dizaines de jeunes filles et jeunes garçons habillés de t-shirts treillis bleu et de pantalons bleus, en rang et commandés par une sorte d'officier, sifflet dans la bouche. Il les faisait marcher alignés, au pas de l'oie, rang par rang. En arrivant en cours, j'ai demandé à mes étudiants qui étaient ces jeunes et c'est, là, qu'ils m'ont expliqué que tout étudiant de première année doit faire 15 jours (ce n'est plus qu'une semaine, maintenant, paraît-il) d'entraînement militaire. Lorsque j'en ai demandé la raison, la réponse n'a pas été claire mais on m'a parlé de "faire connaissance", "forger des liens avec ceux que l'on va fréquenter pendant les 3 ou 4 années à venir".... Il est évident que défiler au son d'un sifflet sous un soleil de plomb et par 30°c pendant une semaine permet de forger des liens et de procurer des souvenirs inoubliables !
Entre le lever de drapeau qui a lieu tous les matins dès le primaire, les cours de politique (oups, pardon "d'éducation civique", voulais-je dire....) et ce genre d'entraînement militaire, on sait maintenant de quel pays s'est inspirée Ségolène Royale pour élaborer son programme des présidentielles (oui, je sais, l'humour et moi, ce n'est pas encore ça !....)

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Vie à Qingdao
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives