Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 19:38

Je sais que j'ai répété à maintes reprises que Qingdao est une ville agréable mais que vous n'avez encore vu aucune photo de celle-ci. En réalité, lorsque j'en mettrai, vous vous direz sans doute que cette ville n'a rien d'exceptionnel; c'est simplement qu'elle a un certain charme, une atmosphère paisible, qu'il y fait doux.... ce qui est difficilement saisissable sur l'image fixe d'un appareil photo.... En attendant, voici deux petites photos : celle de droite montre une plage près du centre-ville moderne; celle de gauche a été prise dans l'ancien centre-ville de Qingdao (partie de la ville où l'on peut encore voir quelques bâtiments de style occidental, vestiges de la présence allemande au début du 20ème siècle : je vous ferai un petit récit historique de la ville dans un autre message !). Ce jour-là, le temps était un peu brumeux mais à Qingdao, contrairement à beaucoup de villes chinoises, le ciel est souvent bleu (même s'il n'a pas la couleur azurée que l'on peut voir chez nous).

P9081296.JPG  P9081292.JPG
















De quoi vais-je vous parler ? En fait, je n'ai pas vraiment l'impression de vivre dans un pays étranger car mon univers se limite pour beaucoup à l'université (où je prépare et donne mes cours en français, où mes collègues et mes étudiants parlent français) ou aux cours que je donne aux petites françaises (dont les parents sont Français aussi, parlent français, mangent français...). Flûte, moi qui espérait le dépaysement ! voilà qui est compromis.... Même le supermarché est français (je vais souvent à Carrefour à 10 minutes en bus de l'université) ! Justement, en parlant de supermarché : je les aime beaucoup. Tout d'abord, la partie consacrée à la nourriture est beaucoup plus vaste qu'en France et c'est une vraie ruche car, en fait, il y a des cuisiniers qui préparent des plats sur place. C'est, à mon avis, plus efficace que toutes les publicités pour tel ou tel produit : lorsque tu circules et que tu sens de délicieux arômes te chatouiller les narines, comment peux-tu résister ? J'achète donc des aliments dont j'ignore totalement de quoi il s'agit mais je me régale; ce qui est l'essentiel. C'est en outre très pratique pour moi qui n'aime pas faire la cuisine, puisque je n'ai pas besoin de cuisiner ces barquettes toutes faites !
Dernier point sur la cuisine, il s'agit plutôt d'un aspect linguistique : en chinois, on dit "boire un yaourt" pour "manger un yaourt". La raison : les yaourts sont effectivement plus liquides qu'en France et on trouve même des yaourts sous forme de briques (comme les briques de lait). J'ai testé : la texture et le goût sont assez  proches du fromage blanc. C'est plutôt bon, je l'ai même adopté pour mon petit-déjeuner (sauf s'il me reste du riz de la veille que mon autocuiseur peut garder au chaud !... ).

P9250011-copie-1.JPG

Je tenais également à vous faire part de mes impressions concernant la visite médicale obligatoire pour obtenir le permis de résident (sachant que j'ai déjà dû passer cette même visite médicale en France). J'ignore si l'endroit où l'on a subit l'examen médical était un hôpital ou non, mais cela ressemblait plutôt à une usine ! Nous étions déjà 5 professeurs de l'université sans compter tous les étrangers déjà présents (non-occidentaux pour la plupart). Je crois qu'en fait cette visite médicale n'a qu'un but : ce n'est rien d'autre qu'un moyen d'obtenir "vous savez quoi" "par vous imaginez qui" (euh.. vous n'avez pas compris ? désolée, mais des âmes charitables, qui ne souhaitent pas me voir finir ma vie dans une prison chinoise, m'ont fait remarquer que je devais être plus "soft" sur certaines allusions; donc jeu de devinettes ! quoique je doute que le gouvernement chinois s'amuse à lire des blogs en français....).  Voici comment s'est passée la visite. 
Première salle : formulaire à remplir avec tout une liste de maladies physiques et mentales (où l'on coche tous "non", évidemment), notre poids, notre taille, notre groupe sanguin.... 
Deuxième salle : examen médical. En fait, le docteur est resté assise derrière son bureau, elle m'a fait asseoir sur une chaise à côté et SANS me poser une seule question, elle a rempli toutes les cases d'un autre formulaire. Elle a simplement pris ma tension et m'a ausculté 20 secondes. Tout cela sans échanger un mot, excepté un "bonjour" et un "au revoir". Le tout a duré 3 minutes, montre en main.... Voilà qui est efficace ! 
Troisième salle : électrocardiogramme, toujours sans un mot (au moins, ils pourraient nous dire si c'est bon ou pas : cela dit je ne suis pas certaine qu'ils parlent vraiment anglais....)
Quatrième salle : échographie.
Cinquième salle : prise de sang
Sixième salle : radio du thorax
Septième salle : la plus importante puisque c'est là que nous payons (313 yuans, un peu plus de 31 euros); celle pour laquelle nous sommes vraiment venus, me semble-t-il...
Et voilà, deux heures plus tard, nous sortons enfin. Je ne sais pas comment se passent exactement les formalités pour obtenir le permis de résident car c'est le bureau du programme international qui s'occupe de tout cela et qui nous a organisé la visite médicale (transport, quelqu'un du bureau pour nous aider là-bas en cas de besoin....). 
En tout cas, ce "physical examination" est une belle farce, si vous voulez mon avis. Dire que si je veux revenir en Chine, l'année prochaine, il faudra que je refasse tout ça deux fois.... C'est à vous décourager....
 

Ah, mais j'allais oublier d'évoquer le principal ! Mon chinois très rudimentaire n'en ai pas moins très particulier : je suis capable de comprendre des choses parfaitement inutiles alors que je ne sais pas commander un plat au restaurant. Ainsi, j'ai rencontré une chinoise (la nourrice d'une des fillettes à qui j'enseigne à lire et à écrire) qui m'a dit en chinois que j'avais la peau très "blanche" (en fait, je n'ai compris que le mot "blanc" mais elle a montré son visage) et que j'étais "une jolie fille" et que, d'ailleurs, "toutes les filles françaises sont très jolies". Ainsi, peut-être mourrai-je de faim en Chine,mais au moins, je mourrai avec le bonheur de savoir que je suis une jolie fille....  Et, à la réflexion, est-ce moins essentiel ? pas si sûr.... Evidemment, cela dépend de la personne qui vous le dit.... Une nourrice, ce n'est pas trop mon genre !

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Vie à Qingdao
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives