Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 16:33

Après avoir résolu les détails matériels de mon arrivée à Chengde, j'ai pu profiter de mon après-midi du vendredi pour me promener dans l'incroyable parc impérial. Il faudrait sûrement la journée entière pour visiter ce parc de 560ha où deux empereurs firent aménager chacun 36 sites célèbres, répliques de paysages réels. On peut également y voir un ancien palais d'été qui, s'il n'a pas l'extravagance de celui de Beijing, n'en est pas moins plein de charme. Attrait que la succession de groupes de touristes chinois avec leur guide (lesquels utilisent tous un petit micro pour donner leurs explications, je vous laisse donc imaginer la cacophonie) ternit un peu. D'autre part, l'intérieur des salles est souvent protégé par des vitres sur lesquelles des miilers de doigts se sont posées et donc, il faut coller l'oeil contre la vitre pour espérer apercevoir les meubles et la décoration des pièces (c'était la même chose au palais d'été à Beijing et dans d'autres sites). 
Je n'avais pas évoqué ce point lorsque j'ai parlé du palais d'été de Beijing, mais j'ai retrouvé ici les mêmes commentaires assez sévères envers Cixi (Tseu-hi) qui aurait fait régresser la Chine dans le féodalisme, vidant les caisses de l'Etat et affaiblissant le pays qui s'est retrouvé soumis aux exigences étrangères. Les commentaires des audioguides regorgent d'anecdotes concernant la folie dépensière et les excentricités de la chère dame. Je me souviens notamment de cette anecdote selon laquelle, l'impératrice exigeait chaque jour une nouvelle paire de chaussettes en soie. Or, il fallait, d'une part, qu'elles soeint ajustée à ses pieds et qu'elles soient, d'autre part, brodées (de fleurs par exemple) par souci d'esthétisme pour cacher les coutures. Sachant qu'une ouvrière mettait une semaine pour réaliser l'ouvrage, on dit que 3000 ouvrières par an consacraient leur temps à réaliser ce caprice. Imaginons les sommes dépensées et à quelles fins elles auraient pu être . D'autres anecdotes rappellent également les 100 plats qu'elle commandait pour chaque repas.... Toutes les remarques concernant Cixi l'accusent et la rendent coupables de tous les maux dont souffraient la Chine à la fin du 19ème siècle. S'agit-il là d'objectivité historique ? je n'en suis pas certaine ... (on se demande pourquoi, d'ailleurs....)P8240192.JPG















Après la visite de l'ancien palais d'été, j'ai passé le reste de l'après-midi à me promener dans le parc impérial. Je n'ai évidemment pas pu tout voir, surtout qu'il faisait un temps magnifique, que les visiteurs étaient peu nombreux et que je suis restée un long moment assise au bord du lac pour profiter du soleil et du calme en admirant les nombreux petits kiosques éparpillés ci et là.
Je me sens incapable de vous faire vivre mes impressions de cet après-midi là. C'était la première fois depuis une semaine que je pouvais apercevoir le soleil et le ciel bleu, que je pouvais jouir du silence à peine troublé par les promeneurs marchant au loin, que je pouvais sentir les effluves capiteux des nénuphars... Tout cela dans un cadre naturel  (lac, montagnes, arbres....) et archictectural (palais, kiosques,...) superbe. Ils se peut que le palais et le parc de Chengde soient moins spectaculaires que la Cité Interdite ou le palais d'été de Beijing, mais je suis assez sensible à l'ambiance d'un lieu et j'ai particulièrement apprécié l'atmosphère paisible du parc de Chengde.
Cependant, comme je l'ai déjà dit à de multiples reprises, je me sens incapable de choisir entre tous les sites que j'ai vus celui que je préfères car ils ont tous leur charme et leurs défauts. Ce qui est certain, c'est qu'ils sont tous dignes d'admiration....


P8240288.JPG

J'ai fini la soirée avec un Américain (heureusement qu'il était bavard, cela m'évitait de parler : j'aurais été incapable de lui répondre s'il m'avait posé une question car je ne comprenais rien à son accent du Texas) que j'avais rencontré lors de l'excursion sur la Grande Muraille. 
Nous avons dîné dans un restaurant le soir et goûté au canard laqué. En fait, le canard laqué est une spécialité de Beijing mais Chengde n'est pas si loin... Comment déguste-t-on le canard laqué ? La peau et la chair sont découpées en tranches qu'on trempe dans de la sauce avant de les rouler dans de petites crêpes avec un tronçon d'oignon vert. Le tout est accompagné d'un bouillon préparé à partir de la carcasse. C'est très bon.
En rentrant à mon hôtel, je me suis arrêtée sur une place très animée où jeunes et moins jeunes se distrayaient de diverses manières : en dansant, en jouant avec une sorte de balle.... J'ai l'impression que le jeu est très important en Chine (les plus vieux qui passent des heures assis dehors à jouer à leur sorte de jeu de dames, d'autres à faire du cerf-volant, d'autres à jouer aux cartes, à danser....). Les rues en Chine sont de vraies salles de spectacles !

Partager cet article

Repost 0
Published by armel - dans Hebei
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une prof de fle en Chine
  • Une prof de fle en Chine
  • : Récit de voyage en Chine et vie quotidienne d'une prof de fle
  • Contact

Rechercher

Archives